Vos correspondants

Informations générales
info@saint-cyr.org

Secrétariat
secretariat@saint-cyr.org

Abonnements Casoar
 
L@ lettre
info@saint-cyr.org
 
Webmaster

Pôle Vie Professionnelle
 
Commission des Etrangers
 
Rédaction du CASOAR

>> Dernières Actualités

"Quel MBA/MASTER pour votre reconversion ?"

actualité

Avec Dr Anne-Flore Maman-Larraufie, Jeudi 18 février 2016 à 19h à la Saint-Cyrienne ...En savoir plus >>

Cycle de formations 2016 du PVP

actualité

Découvrez le nouveau planning des formations du Pôle Vie Professionnelle ...En savoir plus >>

Révolution numérique à La Saint-Cyrienne

actualité

Vous aurez très prochainement accès à une plateforme numérique rénovée...En savoir plus >>

Adieu au général (2s) Jean Boÿ

actualité

Le général (2s) Jean Boÿ n'est plus...En savoir plus >>

Voeux du Président de La Saint-Cyrienne

actualité

L'année 2015 a marqué la France car sa capitale a été meurtrie...En savoir plus >>

Le Casoar n°220 est paru : morceaux choisis

actualité

Le Casoar de janvier 2016 est paru...En savoir plus >>

2S 210 à Paris

actualité

Visionnez les photos prises lors de la soirée du 2S dans les salons aux Invalides...En savoir plus >>

Assemblée générale 2016

actualité

Vous êtes adhérent, pensez à réserver le samedi 2 avril 2016 à l'Ecole Militaire pour assister à l'Assemblée générale...En savoir plus >>



Edito du Président

Paris le 7 janvier 2015

L’année 2015 a marqué la France car sa capitale a été meurtrie comme jamais depuis la Seconde Guerre mondiale. Il est peu de dire que les Français ont été choqués en novembre avec, dans les premières semaines, une forme de repli et d’interrogation que j’ai même observée dans notre famille saint-cyrienne au moment des célébrations du 2S. Ainsi, ce moment de recueillement mais aussi de rencontres conviviales a connu un repli presque comparable à ce que chacun a pu constater dans ce type de manifestations à cette période. Mais une bonne surprise est venue des autorités politiques, le retour du drapeau national au cœur de l’identité commune. Nous avions raison de défendre son intégrité ces dernières années, très certainement parce que nous croyons à cette « valeur ».

L’année 2015, l’année des attentats à Paris, a vu la transformation de Vigipirate, de 20 ans d’âge, en Sentinelle, dispositif durablement plus important pour participer activement à la sécurisation. Pendant la même période, les OPEX ont continué et l’armée de Terre a recommencé à créer des unités tout en continuant les modifications à la baisse initialement prévues dans son organisation générale. Les officiers sur le départ ont été plus nombreux que les années précédentes à rencontrer nos camarades qui animent les réseaux de la vie professionnelle.

Comment se présente 2016 ? Il est difficile de prévoir autre chose que la poursuite de l’année précédente. Le temps de l’âge d’or n’est pas venu, aussi je me permets de suggérer quelques actions personnelles. L’année 1916 fut celle des batailles de Verdun et de la Somme où tous nos régiments firent face ; il serait bon qu’un maximum de saint-cyriens, d’active ou non, participent avec leur ancien régiment à un moment marquant de ce grand souvenir collectif. Le 2S « 211 » tombe un vendredi : qu’il serait bon que vous le notiez dès maintenant dans vos agendas afin de ne plus manquer par négligence cette date qui nous est chère. J’ai terminé mon laïus le soir du 2S par la devise du maréchal Leclerc « Se commander à soi-même » alors dans cette optique, je souhaite que vous soyez nombreux à vous interroger pour savoir en quoi vous pouvez être utile à l’association pour qu’elle demeure apte à répondre à tous ses objectifs.

Le dossier du Casoar de janvier porte sur les opérations, il devrait intéresser et plaire aux jeunes et moins jeunes. Voilà au moins un domaine, celui des opérations, qui est dévolu au soldat ; mais ne nous y trompons pas, si nous souhaitions les meilleurs soldats sur le terrain il faudrait que, dans le cadre du ministère, le commandement militaire ait la responsabilité complète de la préparation, de l’équipement et de l’administration des forces. La réorganisation générale qui a suivi la guerre de 1870 allait dans ce sens ; elle a permis de faire face, le mieux possible, à la puissante armée de la première nation industrielle de l’époque. L’histoire peut agacer parfois certains politiciens de tous bords, à moins de la faire réécrire, elle nous renvoie toujours les leçons de l’expérience. Ainsi va le temps ?!

Chers membres de la grande famille saint-cyrienne, je vous souhaite donc une très bonne année 2016 et d’aller de l’avant, fiers de notre Ecole et de ce qu’elle représente.
 
Le Général de corps d'armée (2s) Dominique Delort

(4)
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article