Vos correspondants

Informations générales
info@saint-cyr.org

Secrétariat
secretariat@saint-cyr.org

Abonnements Casoar
 
L@ lettre
info@saint-cyr.org
 
Webmaster

Pôle Vie Professionnelle
 
Commission des Etrangers
 
Rédaction du CASOAR

>> Dernières Actualités

Voeux du Président

actualité

2015, une année charnière ?En savoir plus >>

Quelques vérités au sujet du saint-cyrien du XXIe siècle !

actualité

L'Ecole Spéciale Militaire forme des officiers pour l'armée de Terre et la Gendarmerie...En savoir plus >>

Le G2S communique

actualité

Pour qui sait lire et analyser les accidents de parcours de l'exécution du budget 2014 avec deux lois de finances rectificatives en cours d'année..En savoir plus >>

Nous refusons la dictature du terrorisme

actualité

Après l'assassinat de 12 concitoyens le 7 janvier, nous refusons la dictature du terrorisme...En savoir plus >>

Le CNE écrit au Président de la République

actualité

En 2015, le Président de la République fera entrer des hommes et des femmes au Panthéon... Le CNE fait des propositions...En savoir plus >>

actualité

"Construire son CV et sa lettre de motivation" Jeudi 5 février 2015 ...En savoir plus >>

Cycle de formations 2015

actualité

Comment bâtir son argumentaire de projet professionnel ? L'entretien de recrutement, travailler dans le secteur de l'associatif ... En savoir plus >>

Journée Reconversion 12 février 2015

actualité

Formulaire d'inscription à télécharger ligne, inscrivez-vous ...En savoir plus >>

Rapport PECHEUR

actualité

Bernard PECHEUR a rendu un rapport sur le droit d'association professionnelle des militaires...En savoir plus >>

Cycle de pédagogie de l'entreprise par le CLD du MEDEF

actualité

Mardi 10 février 2015, Relation et management au sein de l'entreprise ...En savoir plus >>



Edito du Président

Paris le 27 janvier 2015


Quelques vérités au sujet du saint-cyrien du XXIè siècle !

L’Ecole Spéciale Militaire forme des officiers pour l’armée de Terre et la Gendarmerie. Il est important que ce soit toujours considéré comme l’essentiel et donc que le cœur de la formation aille bien dans la direction indiquée. Cependant la plupart des officiers n’ont plus vocation à servir durant la totalité de leur vie professionnelle dans les armées. Les formats des forces varient et il arrive qu’il ne soit plus possible de donner à chacun des postes du bon niveau. De plus la durée du travail augmente et on peut raisonnablement penser que 50 ans d’activités professionnelles (c'est-à-dire une retraite à 70 ans) sera bientôt un objectif à atteindre pour toutes les jeunes générations. Enfin celles-ci se caractérisent par leur mobilité professionnelle et les saint-cyriens n’échappent pas à cette règle. En conséquence il est donc évident que, dans un avenir proche, les saint-cyriens travailleront entre 10 et 30 ans dans le civil, après une plus ou moins longue période dans l’armée.

Le président des Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan, monsieur Marwan Lahoud, président d’Airbus Group France, pense que les saint-cyriens reçoivent une formation à l’ESM qui en fait des hommes aptes aussi à conduire des « projets » et à diriger au sens civil des termes. L’aptitude reconnue et testée au commandement, la capacité d’adaptation aux situations nouvelles sont des atouts qui devraient être mieux connus et valorisés. Je partage son avis. Comme un certain nombre de camarades, je me suis lancé il y a plus de 9 ans dans le conseil, en l’occurrence d’un Groupe international qui n’a aucun lien avec la Défense. Outre mon aventure très intéressante dans un « nouveau monde » passionnant, je veux retenir que nos officiers saint-cyriens n’auraient pas à rougir comparés aux cadres supérieurs de ces entreprises, voire dans certains cas à des cadres dirigeants. Certes, dans la situation économique actuelle, les cadres civils en recherche de travail sont nombreux et cela ne facilite pas l’arrivée d’officiers sur le marché mais rien n’est impossible, dur mais pas impossible.

Il convient de mieux faire connaître la qualité de saint-cyriens que ce soit auprès de grands dirigeants mais aussi auprès de ces patrons de PME dont beaucoup sont à la recherche d’un plan de continuité cohérent. Nombre d’entre eux, nés au moment du baby boom, ont atteint leur limite d’âge et peinent à trouver des successeurs qui ne soient pas des techniciens ou des managers mais des directeurs intelligents, attentifs, décidés et courageux. Il y a là, je crois, une place pour nombre de camarades qui quittent à la limite ou avant la limite et qui veulent toujours « mouiller la chemise ». Les chefs d’entreprise et leurs proches collaborateurs travaillent beaucoup, ils n’ont rien à voir avec l’image de favorisés indolents et grassement payés. Il y a, heureusement pour notre pays, une proportion importante d’hommes et de femmes qui travaillent beaucoup, c’est ce qui peut faire espérer un redressement économique s’il est accompagné de réformes structurelles.

Notre pôle vie professionnelle (PVP) a décollé, n’en déplaise aux esprits chagrins qui n’y croyaient pas. Comme les « Supelec » marchent tous ensemble pour converger avec « Centrale Paris » dans une fusion toute proche, les « X », « Marins » et « Aviateurs » avancent groupés pour être bien perçus par les DRH des sociétés à la recherche de cadres de bon niveau. Je ne me lasserai pas de répéter que la force vient de l’union de tous les saint-cyriens regroupés dans une association puissante et représentative. Les talents sont nombreux à l’intérieur et à l’extérieur de celle-ci mais dans les temps difficiles rien de tel que la cohésion pour progresser durablement. Une grande richesse des saint-cyriens, trop souvent méconnue y compris de l’institution, est de provenir d’horizons sociaux et culturels divers et d’avoir en commun le goût de l’engagement et du service, pourquoi pas tous ensemble !

« Ne pas subir ! ».  Aux camarades qui doutent ou simplement se posent de légitimes questions je renvoie cette devise en ce début 2015. Officiers ils ont été formés et au fond d’eux-mêmes ils le resteront mais ils peuvent aussi s’adapter à un monde, civil, différent. Rien n’est gagné mais beaucoup peut être fait ! La Saint-Cyrienne fera de son mieux, en 2015 et après, avec l’aide de tous.
 
Le Général de corps d'armée (2s) Dominique DELORT

(0)
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article