Vos correspondants

Informations générales
info@saint-cyr.org

Secrétariat
secretariat@saint-cyr.org

Abonnements Casoar
 
L@ lettre
info@saint-cyr.org
 
Webmaster

Pôle Vie Professionnelle
 
Commission des Etrangers
 
Rédaction du CASOAR

> Retour <

NOUVEAU

Le Mémorial des Morts Pour La France de la Spéciale est en ligne sur le site.
 
Pour accéder aux fiches, cliquez ici
 
Toutes les fiches ne sont pas renseignées et avec votre concours vous pouvez nous aider à compléter ce mémorial. N'hésitez pas à nous communiquer les informations en votre possession.

(128)
Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article


Les commentaires sur cet article :

20/04/2014, par Bernard SONNECK :

ZWILLING Georges Albert - promotion La dernière du vieux bahut

Bonjour.
Vous pouvez rajouter celui-là.
Né à Besançon le 4 janvier 1876. capitaine au 2e régiment mixte zouaves-tirailleurs, cité à l'ordre de l'armée et nommé chevalier de la Légion d'honneur le 21 juin 1915 : " Très brillant commandant de compagnie, évacué à la suite d’une blessure reçue dans une sape avancée et revenu sur le front le 18 mars 1915. A pris le commandement d’une compagnie de zouaves du régiment mixte, a été grièvement blessé le 25 mai 1915 en entraînant brillamment sa compagnie à l’assaut des tranchées allemandes. Officier de tout premier ordre " ; cité à l'ordre de la division le 23 août 1916 ; passé au 1er régiment de tirailleurs de marche, cité à l'ordre du corps d'armée le 23 octobre 1916 ; tué à l'ennemi le 20 avril 1917 à Moronvilliers (Marne). Cité à l'ordre de l'armée le 8 mai 1917 : " A conduit brillamment son bataillon à l’assaut des lignes ennemies. A fait preuve d’une rare énergie en contre-attaquant à plusieurs reprises pour conserver le terrain conquis. S’est maintenu obstinément sur ses positions. Est tombé glorieusement le 20 avril 1917 au moment où il conduisait une dernière contre-attaque ".
Cordialement



17/04/2014, par François AMELINEAU :

Louis-Henri-Émile LAGIER

Bonjour,
Vous pouvez ajouter
Louis-Henri-Émile LAGIER
Né le 9 octobre 1868 à Lyon.
Promotion de Châlons.
Lieutenant-colonel breveté.
Chef de corps du 275e régiment d’infanterie puis sous-chef d’état-major de la direction des étapes et des services de la 3e armée.
Décédé d’une maladie contractée en service le 14 décembre 1916 à Compiègne.
Officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (1 citation).
Mort pour la France.
Cordialement.



16/04/2014, par François AMELINEAU :

Eugène-Pierre BOMBES DE VILLIERS

Bonjour,
Vous pouvez ajouter Eugène-Pierre BOMBES DE VILLIERS
Né le 25 mars 1876 à Lyon.
Promotion première des Grandes Manœuvres.
Capitaine breveté à l’état-major du 14e corps d’armée décédé des suites de blessures reçues au combat le 2 septembre 1914 à Épinal.
Chevalier de la Légion d’honneur.
Mort pour la France.
Cordialement.



16/04/2014, par François AMELINEAU :

Charles-François PETITJEAN

Bonjour,
Vous pouvez ajouter
PETITJEAN, Charles-François.
Né le 15 octobre 1867 à Paris.
Breveté d’état-major.
Commandant de la 134e brigade d’infanterie en 1915.
Décédé d'une maladie contractée en service le 11 novembre 1915 à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce.
Mort pour la France.
Cordialement.



15/04/2014, par François AMELINEAU :

Henri JETTE

Bonjour,
Juste une remarque sur Henri JETT: il était chef d'état-major de la 17e DI et non de la 14e DI.
Cordialement.



12/04/2014, par L. Chaduc :

Nouveau MPLF absent du mémorial

A l'attention du général Oudot de Dainville,
Mon général ayant acheté trois lettres de correspondance d'un saint cyrien avec sa famille. Je me suis tourner vers le général Jean Boy qui vient de me transmettre les éléments qu'il a pu obtenir.

Il s'agit du capitaine Jules Edmond Claudel.
Il naquit le 2/04/1821 et mort pour la France le 5/03/1855 en Crimée.
ESM 1840,promotion des Cendres, matricule 3422.
Slt le 01/10/1842, ltn puis cne.
Mort des suites de ses blessures reçues devant Sébastopol (Crimée).
Voilà les éléments recueillis merci de corriger cet oubli comme vous avait bien voulu le faire à chacune de mes demandes.
Vous remerciant par avance mon général je vous prie de croire en mes sincères sentiments de gratitude.
Cordialement Ludovic Chaduc



11/04/2014, par Bernard SONNECK :

PELLETIER Paul Albert Edouard - promotion Montmirail

Bonjour.
Vous pouvez, je pense, ajouter celui-ci : PELLETIER Paul Albert Edouard, né à Chaumont (Hte-Marne) le 9 février 1894 ; engagé le 11 octobre 1912 à la mairie de Neufchâteau au titre de l'ESM et incorporé au 109° RI; entré à Saint-Cyr comme aspirant le 11 octobre 1913 ; sous-lieutenant au 130e RI le 5 août 1914 ; ce qui correspond à la promotion Montmirail. Blessé le 10 août 1914 à Mangiennes ; cité à l'ordre du corps d'armée le 26 mai 1915 : " Jeune officier énergique et brave, grièvement blessé à Mangiennes le 10 août 1914". Lieutenant le 3 juillet 1915. Chevalier de la Légion d'honneur le 28 octobre 1915 : "Jeune officier, d’une bravoure et d’une énergie indomptables. A pénétré avec sa compagnie dans les lignes allemandes, dépassant toutes les troupes voisines. Véritable entraîneur ".
Tué le 12 janvier 1916 à Maisons-de-Champagne. Cité à l'ordre de l'armée le 3 mars 1916 : "Jeune officier plein d’avenir, décoré de la Légion d’honneur pour sa brillante conduite le 27 septembre. A donné à sa compagnie le 12 janvier 1916 un nouvel exemple de magnifique énergie, de calme et de courage en soutenant, pendant trois jours, d’incessantes attaques à la grenade. A été tué à la tête de sa compagnie".
Cordialement



10/04/2014, par Bernard SONNECK :

NOIZET Louis Edmond - promotion Bourbaki

Bonjour.
Il était né le 21 juillet 1877 à Marlemont (Ardennes).
Chevalier de la Légion d'honneur le 3 mai 1916.
Croix de guerre avec 3 palmes (et non 2), 1 étoile d'argent et 1 de bronze. IL avait été cité :
- à l'ordre du régiment le 30 juillet 1915,
- à l'ordre de la division le 12 mars 1916,
- à l'ordre de l'armée le 16 avril 1917,
- à l'ordre de l'armée le 28 août 1918 (citation publiée une seconde fois au JO du 26 mai 1919 et datée du 10 octobre 1918),
- à l'ordre de l'armée le 30 mai 1920 (JO du 19 juin). Cordialement



09/04/2014, par Bernard SONNECK :

MOURAUX Georges Pierre - Promotion Alexandre III

Bonjour.
Il était né à Pau le 29 juin 1874. Prénoms complets : Georges Pierre Bertin Félix.
Chevalier de la Légion d'honneur le 28 octobre 1915 : "Commande son bataillon avec autorité, énergie et entrain " (JO du 30 octobre). Cité à l'ordre de l'armée le 15 août 1916 (avec le texte présent sur sa fiche).
Cordialement



05/04/2014, par MARS :

Doublon CHAMBERT

Bonjour
Marie François Pierre était d'In Salah et Marie Antoine Estève Roger était de Jeanne d'Arc. Ce dernier est mort en 1907 à Chebla Khenchala.



04/04/2014, par Bernard SONNECK :

MAMET Victor Henri - Promotion de Châlons.

Bonjour.
IL était né à Montpellier le 8 août 1866.
Chevalier de la Légion d'honneur et croix de guerre avec palme à titre posthume le 20 octobre 1919 (JO du 25 janvier 1920) ; le texte est celui déjà porté sur sa fiche.
Cordialement.



03/04/2014, par Bernard SONNECK :

MABILLE du CHESNE Joseph - Promotion Jeanne d'Arc

Bonjour.
Né à Tours le 27 décembre 1873.
Prénoms : Joseph Jean.
Chevalier de la Légion d'honneur posthume le 18 septembre 1919, en termes identiques à la citation du 1er mars 1915 à l'ordre du corps d'armée, déjà présente sur sa fiche.
Cordialement



03/04/2014, par Bernard SONNECK :

LHOTE Emile Lucien - promotion Croix du Drapeau

Bonjour.
Né à Ruillé-sur-Loir (Sarthe) le 13 janvier 1895.
Prénoms exacts : Emile Henri Lucien.
Chevalier de la Légion d'honneur posthume le 23 juin 1920 (texte de la citation déjà sur sa fiche).
Cordialement



02/04/2014, par François AMELINEAU :

CURNIER, Antonin-Amédée-Marie-Pierre

Bonjour,
Vous pouvez ajouter : CURNIER, Antonin-Amédée-Marie-Pierre, né le 29 mai 1872 à Nîmes (Gard).
Promotion du Siam.
Chef de bataillon au 155e régiment d’infanterie.
Décédé des suites de blessures de guerre le 18 octobre 1915 à Lyon. Cité à l’ordre de l’armée à titre posthume le 19 octobre 1915.
Chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (2 citations).
Cordialement



31/03/2014, par MARS :

Doublon CASSAIGNE

Bonjour
CASSAIGNE Fortune n'existe pas. Il y a seulement CASSAIGNE Charles Philibert



27/03/2014, par Bernard SONNECK :

Le Blanc de Boisricheux - Promotion du Centenaire de la Légion

Bonjour.
Né à Pommerieux (Mayenne) le 24 juin 1880.
Prénoms : Albéric Amédée Marie Joseph.
Cité à l'ordre de l'armée le 17 octobre 1914 : "Le 28 août, n’a pas hésité sous un feu violent à pousser ses pièces à bras jusqu’à la crête pour atteindre les tirailleurs ennemis, qu’il a ainsi contribué à repousser. S’est maintenu pendant toute la soirée à moins de 500 mètres de l’infanterie ennemie, sous la seule protection de deux sections. Est resté sur sa position pendant 3 jours sous un feu violent et meurtrier de l’artillerie lourde ennemie. Légèrement blessé à son poste".
Chevalier de la Légion d'honneur le 10 mai 1915 (JO du 16 juin), avec le texte figurant déjà sur sa fiche.
Blessé, il avait eu le temps de dicter une lettre à son épouse et de la signer avant de mourir : "Je n’ai point l’espoir de survivre à mes blessures. J’ai un pied emporté, une oreille coupée, une fêlure des reins, une blessure dans le dos et les membres inférieurs paralysés. Je ne souffre pas beaucoup physiquement, mais beaucoup moralement en pensant aux miens. Pour eux, je demande à Dieu d’en sortir, mais je ne l’espère pas. Bon courage et adieu !"
Cordialement



26/03/2014, par général Bertrand Pâris :

Réponse à Monsieur Ducasse

Le capitaine air Ducasse appartenait à la promotion 1930-1932 "Maréchal Joffre".



26/03/2014, par Bernard SONNECK :

LARERE Joseph - Promotion Alexandre III

Bonjour.
Né à Rennes le 7 août 1873.
Prénoms complets : Joseph Marie Gaëtan.
Cité à l'ordre de l'armée le 18 août 1915 ; chevalier de la Légion d'honneur posthume le 17 avril 1920 (en termes identiques, texte déjà présent sur sa fiche).
Cordialement



26/03/2014, par Bernard Sonneck :

de Lambert des Champs de Morel - Promotion Jeanne d'Arc

Bonjour.
Né à Saint-Julien (Aube) le 18 mai 1869.
Prénoms complets : Jacques Marie Joseph.
Cité à l'ordre du régiment le 14 mai 1915 ; chevalier de la Légion d'honneur posthume le 9 juillet 1919 avec le même texte (celui qui figure déjà sur sa fiche).
Cordialement



26/03/2014, par DUCASSE Alexis :

vérification du nom de la promotion de St Cyr de mon père.

Voudriez-vous avoir l'obligeance de vérifier si la promotion Maréchal FOCH est bien celle de mon père :
DUCASSE Georges,Henri,Dimitri,né le 21 août 1909 à Nancy, et "Mort pour la France" le 10 août 1943.
Je vous en remercie par avance.

Alexis DUCASSE
6 rue Paul BUR
21000 - DIJON
O3 8O 43 86 36



25/03/2014, par Bernard SONNECK :

LAFFARGUE Bernard - Promotion Croix du Drapeau

Bonjour.
Bé à Mamers (Sarthe) le 2 mai 1893. Prénoms complets : Bernard Ernest Eugène Louis Pierre.
Tué le 24 et non le 25 août, à Marville et non à Mont-devant-Sassey (cf fiche Mémoire des hommes et JMO du 124e RI).
Cité à l'ordre du corps d'armée le 18 août 1915 (avec une date de décès erronée), chevalier de la Légion d'honneur posthume le 9 août 1919, en termes identiques (texte déjà reproduit sur la fiche).
Il avait pris part deux jours plus tôt au combat de Virton, le 22 août 1914, au cours duquel son père François Laffargue, colonel du 130e RI, a été tué.



25/03/2014, par Bernard SONNECK :

de KERGOS de KERNAFFLEN Pierre - Promotion Montmirail

Bonjour.
Né le 6 avril 1893 à Penhars (Finistère). Prénoms complets : Pierre Guénolé Alain Marie.
Chevalier de la Légion d'honneur le 17 avril 1917 : "Officier d’une bravoure exceptionnelle, remarquable d’énergie et d’entrain. Le 18 mars 1917, attaqué très violemment à l’aide de liquides enflammés, a regagné avec ses propres ressources le terrain momentanément perdu, l’a organisé sous le bombardement et l’a maintenu inébranlable en infligeant des pertes sérieuses à l’ennemi. Déjà trois fois cité à l’ordre". Croix de guerre avec palme et 4 citations : à l'ordre du corps d'armée le 15 février 1915, à l'ordre de la division le 17 mars 1916 et le 27 septembre 1916, à l'ordre de l'armée le 19 février 1920 : "Vaillant officier, plein d’allant et de bravoure. Fait chevalier de la Légion d’honneur et 3 fois cité à l’ordre pour sa bravoure devant l’ennemi. Mort en brave le 29 août 1918 ".
Cordialement.



22/03/2014, par Bernard SONNECK :

ITTEL, promotion Croix du Drapeau

Bonjour.
Vous pouvez ajouter : ITTEL Joseph François Xavier, né à Bellac (Haute-Vienne) le 27 juillet 1893. Promotion Croix du Drapeau (1913-1914). Chevalier de la Légion d'honneur le 18 novembre 1914 comme sous-lieutenant au 87e RI, avec la citation à l'ordre de l'armée : "A brillamment conduit sa compagnie au combat du 30 septembre. A contribué au succès de l’opération et à la prise d’une mitrailleuse et de quatre caissons ; a été blessé au cours des combats" ; capitaine commandant la 10e compagnie du 72e RI, mort de ses blessures le 27 juillet 1918 à l'ambulance n° 7 du 20e CA, à Crépy-en-Valois (Oise).
Cordialement



22/03/2014, par Bernard SONNECK :

HYON R.M.G., promotion Marie Louise

Bonjour.
Né à Paris (2e) le 13 janvier 1891. Prénoms Raoul Marie Georges.
Commandait la 3e compagnie du 130° RI lorsqu'il fut tué. Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume le 20 octobre 1919 (JO du 25 janvier 1920) : "
Très bon commandant de compagnie. Glorieusement tombé à la tête de sa compagnie à Perthes-les-Hurlus le 19 février 1915. Croix de guerre avec étoile de vermeil ".
Cordialement



18/03/2014, par B CHEMIN :

absent du Memorial

Chef de bataillon Louis Viguerie promo Fou Tcheou
Officier de la Légion d'honneur
disparu en 1914(source base Leonore)Il était né le 9 mars 1865 à Pau et avait pris sa retraite en 1911(appartenait alors au 123è RI).Rappelé en août 14 j'ignore à quel régiment il avait été affecté et le lieu de sa disparition



18/03/2014, par b.chemin :

rectificatif à la fiche Prevost Joseph

Le lt colonel Prevost(promo Egypte) tué à Roye le 27 septembre 1914 se prénommait "Rodolphe" il était né à Daumazan (09) le 28 mars 1862



01/03/2014, par Bernard Sonneck :

ERNOUL de La CHENELIERE Gaston - Promotion du Dahomey

Bonjour.
Il était né à Saint-Brieuc le 28 avril 1869.
Prénoms complets : Gaston Achille Charles Marie.
Cordialement



28/02/2014, par François AMELINEAU :

Marius-Franck-Louis REY

Bonjour,
Vous pouvez ajouter Pierre-Marius-Franck-Louis REY, fils du général Rey, MPLF en 1918
Né le 18 octobre 1888 à Vesoul (Haute-Saône).
Saint-Cyr 1906-1908.
Il est chef de corps du 31e régiment de dragons en 1940.
Le 17 mai 1940, à proximité d’Avesnes, un civil, sorti d’un groupe de réfugiés braque une mitraillette sur lui et tire. Ayant reçu la rafale en plein corps, le colonel Rey meurt sur le coup le 17 mai 1940 à Bas-Lieu (Nord).
Mort pour la France.
Cordialement.



28/02/2014, par Bernard Sonneck :

DUBOIS Prosper - Promotion 1905-1907

Bonjour.
Il était né à Laval (Mayenne) le 11 août 1886.
Cordialement



26/02/2014, par Bernard Sonneck :

COLLIN Henry - Promotion Montmirail

Bonjour.
Prénoms complets Henry Charles Louis. Né à Guingamp (Côtes-d'Armor) le 15 mars 1893.
Cordialement



26/02/2014, par François AMELINEAU :

CRAMAN, Pierre-Marie-Jean

Bonjour,
Vous pouvez ajouter
CRAMAN, Pierre-Marie-Jean.
Né le 9 décembre 1873 à Toulouse (Haute-Garonne).
Promotion du Siam.
Commandant du 1er bataillon du 79e.
Mort pour la France le 20 août 1914 à Lidrezing (Moselle).
Cordialement.



26/02/2014, par François AMELINEAU :

RICQ, Gustave-Constant-Épiphane

Bonjour,
Vous pouvez ajouter
RICQ, Gustave-Constant-Épiphane.
Né le 14 mai 1867 à Vert-le-Petit (Seine-et-Oise).
Promotion du Grand Triomphe
Commandant du 3e bataillon du 54e régiment d’infanterie.
Mort pour la France le 8 septembre 1914, à Érize-la-Petite (Meuse).
Cordialement.



26/02/2014, par François AMELINEAU :

Émile-Robert PICARD

Bonjour,
Il est possible de rajouter Émile-Robert PICARD, né le 11 février 1870 à Pierrefontaine (Doubs). Promotion du Dahomey).
Chef de bataillon au 129e régiment d’infanterie mort pour la France le 22 août au combat de Roselies (Belgique). Le 24 avril 1915, il est cité à titre posthume à l’ordre du 3e corps d’armée : « Mortellement blessé au cours d’un violent combat après avoir fait preuve de la plus grande valeur et du plus grand mépris de la mort. A veillé jusqu’au dernier moment à la protection des hommes qui se trouvaient encore près de lui et a montré jusqu’au bout une force d’âme admirable. »
Cordialement.



22/02/2014, par Bernard Sonneck :

CHALUMEAU Maurice Charles - promo 1896-1898

Bonjour.
Vous pouvez ajouter : CHALUMEAU Maurice Charles, né à Angers le 15 octobre 1875. Promotion "La première des Grandes manoeuvres" (1896-1898). Capitaine au 64° RI, tué à l'ennemi le 30 août 1914 à Bulson (Ardennes). Cité à l'ordre de l'armée : "Au combat de Chaumont-Saint-Quentin le 28 août 1914, s'est porté en tête de sa compagnie, le fusil à la main, au moment de l'assaut. Blessé par une balle, a continué à encourager sa troupe du geste jusqu'à ce qu'il fût tué d'une deuxième balle".
Cordialement.



19/02/2014, par MARS :

Erreur J. BIAGNE

Bonjour, Sa fiche concerne bien Jacques Paul Joseph (1868-1915), st-maixentais, mais la photo est celle de Jacques Jules Paul (1874-1914), saint-cyrien



19/02/2014, par Bernard Sonneck :

du BREIL de PONTBRIAND Alain, promotion du Tchad

Bonjour.
Vous pouvez ajouter : du BREIL de PONTBRIAND Alain François Gildas Marie, né à Minihic-sur-Rance (Ille-et-Vilaine) le 20 juin 1882, promotion du Tchad (1902-1904). Lieutenant chef de section de mitrailleuses au 130e RI, tué à Virton le 22 août 1914. Cité à l'ordre de l'armée le 2 avril 1916 ; "Officier d'un courage à toute épreuve. A été blessé mortellement le 22 août 1914 à la tête de sa section, à laquelle il donnait le plus bel exemple de courage". Chevalier LH à titre posthume en termes identiques le 20 octobre 1919 (JO du 25 janvier 1920).
Cordialement



17/02/2014, par MARS :

Capitaine Laurent BERNIER

Bonjour,
Prénommé Pierre Laurent Joseph
et de la 84ème promotion In Salah



13/02/2014, par Bernard SONNECK :

BESSON Marcel - Promotion Jeanne d'Arc

Bonjour.
Il était né à Douai (Nord) le 14 juin 1872 et commandait la 1ère compagnie du 130e RI lorsqu'il fut tué.
Cordialement



13/02/2014, par Bernard Sonneck :

BENEDITTINI Joseph - Promotion du Dahomey.

Bonjour.
Il était né à Bastia le 15 juillet 1867.
Cordialement



12/02/2014, par Bernard SONNECK :

BATEL André, promotion Croix du drapeau.

Bonjour.
Vous pouvez ajouter : BATEL André Louis Edouard, né à Quimper le 4 août 1892, promotion Croix du drapeau. Nommé sous-lieutenant au 130° RI le 6 août 1914. Tué le 22 août 1914 à Virton (Belgique). Chevalier LH posthume le 20 octobre 1919 (JO du 25 janvier 1920) : "Officier énergique. A été mortellement blessé au combat de Virton, dans une lutte désespérée contre l'ennemi. Croix de guerre avec étoile de vermeil".
Cordialement



11/02/2014, par Bernard SONNECK :

de BANVILLE Robert - promotion du Dahomey

Bonjour
Vous pouvez ajouter : de BANVILLE Robert Marie Charles Alphonse; Né à Fresne (Orne) le 23 mai 1871. Promotion du Dahomey (1889-1891). Chef d'escadrons au 25e dragons ; officier LH le 29 octobre 1915 ; tué à l'ennemi le 26 mars 1918 à Davenescourt, dans la Somme. Son dossier LH est en ligne dans la base Léonore.
Cordialement



11/02/2014, par Yvon Priou :

Officiers DCD 1962

Ne pourrait-on pas avoir simplement la liste des Officiers D.C.D en 1962. Merci



05/02/2014, par François AMELINEAU :

FERRY, Stéphane-Florian-Delphin

Vous pouvez ajouter FERRY, Stéphane-Florian-Delphin.
Né le 22 juillet 1875 à Belfort (Haut-Rhin).
Promotion de Cronstadt.
A la mobilisation, il est affecté à l’état-major de la 88e brigade d’infanterie.
Le capitaine Ferry est tué à l’attaque de Tagsdorf, dans le bois Auf dem Berg où le général Plessier, commandant la brigade, est lui-même grièvement blessé (il mourra de ses blessures le 27 août).
Laissé dans les lignes ennemies, le capitaine Ferry est porté disparu le 19 août 1914 à Wittersdorf (Haut-Rhin). Inhumé par les Allemands, il est réinhumé au cimetière militaire mixte de Mulhouse en 1920 mais il ne sera formellement identifié qu’en 1924.
Il était titulaire de la médaille commémorative de l’expédition de Chine 1900-1901.
Mort pour la France.
Cordialement.



05/02/2014, par GEORGES :

recherche de MASSON Paul Raymond

Bonjour, je cherche des renseignements et la promotion de Paul Raymond MASSON né 04.12.1882 à Doulaincourt (52). A signé pour l'école le 25.10.1902 + 21.08.1914. Aussi ch. de la L.H. ?
merci de votre réponse. J.G.



05/02/2014, par MARS :

Lieutenant BERAR (promotion du Dahomey)

Bonjour
L'annuaire de 1912 donne pour ses prénoms:
M...A...J...A...E...



05/02/2014, par François AMELINEAU :

VALETTE, Victor-Joseph-Edmond

Bonjour, Vous pouvez ajouter
VALETTE, Victor-Joseph-Edmond.
Né le 27 mai 1858 à Lyon (Rhône).
Promotion des Drapeaux.
Retraité le 1er juin 1907 comme colonel.
Même pour le service historique de défense, l’état des services du colonel Valette après la mobilisation reste incertain : mobilisé le 2 août 1914 et comptant au 23e régiment d'infanterie coloniale, il est affecté à la 37e division qui se trouve en transit entre l’Algérie et la France ; il ne semble pas avoir rejoint cette division mais plutôt, le 6 septembre, sa voisine en ligne à ce moment-là, la 62e division de réserve. Le 9 septembre 1914, il est affecté au 263e régiment d’infanterie pour remplacer le colonel Paraire porté disparu ; mais le commandement ayant été pris par le lieutenant-colonel Hist, il n’y reste que quelques heures et, le même jour, il est affecté au commandement du 278e régiment d’infanterie en remplacement du lieutenant-colonel Faussemagne, blessé. Le 18 septembre, en réserve générale, le 278e régiment d’infanterie s’installe dans des retranchements à Puiseux mais le 20, les Allemands s’infiltrent dans le dispositif du régiment qui subit de lourdes pertes dont celle de son colonel, porté disparu, de ses deux chefs de bataillon, de 8 capitaines, de 11 lieutenants et de 1711 hommes de troupe.
En 1915, sa famille apprend de témoins oculaires que le colonel Valette a été blessé le 23 septembre à Tracy-le-Val et qu’il est décédé le 30 septembre 1914 à l’ambulance allemande de Chauny (Aisne). Il est inhumé au cimetière communal de Chauny.
Il était officier de la Légion d’honneur, médaille commémorative de Madagascar 1885, médaille commémorative du Dahomey, médaille commémorative de l’expédition de Chine 1900-1901, officier de l’Ordre de l’Étoile noire du Bénin, officier de l’Ordre du Dragon de l’Annam.
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

PAMBET, Joseph-Maurice

Bonjour, Vous pouvez ajouter
PAMBET, Joseph-Maurice.
Né le 13 mars 1854 à Commercy (Meuse).
Promotion du Shah.
Général de division, mobilisé à la tête de la 22e division d’infanterie le 2 août 1914, il est privé de commandement au front par le général Foch car « …il commande peu, manque d’impulsion… » et placé dans la section de réserve. Le 14 novembre, il est rappelé à l’activité et nommé adjoint au commandant de la 12e région militaire à Périgueux.
Le général de division Pambet est décédé en service commandé dans un accident d’automobile le 6 janvier 1916 au lieu-dit Plaisance à Thiviers (Dordogne).
Il était officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’Ordre du Nicham Iftikar de Tunisie.
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

BOUVAIST, Eugène-Bernard-Emmanuel

Bonjour, Vous pouvez ajouter
BOUVAIST, Eugène-Bernard-Emmanuel, né le 27 mars 1856 à Abbeville (Somme).
École spéciale militaire1874-1876 (la Grande Promotion)
Admis à la retraite à la fin de 1905, il se retire dans le Pas-de-Calais. En septembre 1917, il est pris comme otage civil par les Allemands et retenu prisonnier à Fourmies.
Le chef de bataillon Bouvaist est décédé en captivité le 19 janvier 1918 à l’hôpital Saint-Charles à Fourmies (Nord).
Il était officier de la Légion d’honneur, médaille coloniale avec agrafe « Tunisie ».
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

ALLIER, Louis-Marie-François-André

Bonjour, Vous pouvez ajouter
ALLIER, Louis-Marie-François-André (il ne se trouve pas sur MDH).
Né le 1er novembre 1856 à Grenoble (Isère).
Promotion de Novi-Bazar.
Colonel commandant le 28e régiment d’infanterie à Saint-Denis. Accusé d’être resté introuvable pendant trois jours dans une des périodes les plus critiques de la campagne, il est relevé le 30 août par le général Hollender commandant la 11e brigade et mis à la retraite le 24 décembre. Rappelé aussitôt au service, il reçoit le commandement du centre d'instruction de Fresnay-sur-Sarthe puis de celui de Mortagne.
Le colonel Allier est décédé des suites d’une maladie contractée au front le 29 décembre 1916 à l’hôpital militaire du Mans (Sarthe).
Il était officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’Ordre de Belgique.
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

MOULINIER, Eugène-Louis-Arnauld

Bonjour, Vous pouvez ajouter
MOULINIER, Eugène-Louis-Arnauld (et non Armand comme sur MDH), né le 4 décembre 1863 à Angoisse (Dordogne).
Promotion des Pavillons Noirs.
Le 2 août 1914, à la mobilisation, il reçoit le commandement du 341e régiment d’infanterie. En septembre 1915, il prévient son commandant de brigade qu’il ne se sent plus la capacité d’assumer la responsabilité de son régiment. Envoyé en congé de repos d’un mois, il est cité à l’ordre de la 65e division d’infanterie (date non précisée) : « Chef de corps du plus grand mérite. Sur le front sans un jour d’indisponibilité depuis le début de la campagne, voit aujourd’hui ses forces trahir sa bonne volonté. S’est fait remarquer par sa belle attitude dans tous les combats et notamment le 17 septembre, où, après l’attaque de Chauvoncourt, il a pu rallier tous les éléments de son régiment vivement engagés. »
Victime « d’une dépression morale profonde survenue à la suite d’épuisement par surmenage sur le front », le colonel Moulinier se donne la mort avec son revolver d’ordonnance le 21 mars 1916 dans l’établissement privé du célèbre docteur Mabit, Le Hameau, à Pau (Basses-Pyrénées).
Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (1 citation).
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

PAPILLON, Georges-Gaston

Bonjour, Vous pouvez ajouter
PAPILLON, Georges-Gaston, né le 22 novembre 1872 à Paris (Seine).
Promotion du Siam
attaques réitérées dirigées contre ce poste pendant les mois d’août et de septembre 1914. » Il est fait chevalier Chef du 4e bureau à l’état-major de la 5e armée. Bien que gravement malade, il tient à assurer son service jusqu’à son départ en permission le 27 janvier 1919. Le 24 mars, il est hospitalisé à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce
Le lieutenant-colonel Papillon est décédé d’une maladie du foie contractée en service le 29 mars 1919 à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris (Seine).
Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1914-1918 (2 citations), médaille coloniale avec agrafes « Tonkin » et « Maroc », médaille d’or du Cambodge, commandeur de l’Ordre du Ouissam alaouite chérifien (Maroc), Croix de guerre (Italie).
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

GONDRE, François-René

Bonjour, Vous pouvez ajouter GONDRE, François-René, capitaine, infanterie.
Né le 5 janvier 1869 à Exmes (Orne).
Il sort de l’École spéciale militaire en octobre 1890 (promotion du Grand Triomphe). Chef de corps du 372e régiment d’infanterie en 1916.
Le lieutenant-colonel Gondre est tué à l’ennemi à la tête de ce régiment le 12 mars 1916 au grand ravin à 1200 mètres au sud-est de Kjorgine (Grèce).
Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (3 citations).
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

CONSTANS, Marie-Joseph-Louis

Bonjour, Vous pouvez ajouter CONSTANS, Marie-Joseph-Louis, né le 28 avril 1871 à Montauban (Tarn-et-Garonne).
Il entre à l’École spéciale militaire le 27 octobre (promotion du Soudan). Il en sort le 1er octobre 1893.
Commandant de la 7e compagnie du 57e régiment d’infanterie.
Le capitaine Constans est tué à l’ennemi le 23 août 1914 à Lobbes (Belgique). Il est cité à l’ordre de la division à titre posthume le 22 septembre : « Au combat du 23 août devant Lobbes, après avoir été blessé d’une balle, s’est relevé et a été frappé mortellement au moment où il commandait « en avant » à sa compagnie. »
Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

ARNAUD, Paul-Jules

Bonjour, Vous pouvez ajouter Bonjour, ARNAUD, Paul-Jules, né le 21 avril 1868 à Voiron (Isère).
Il entre à l'École spéciale militaire le 28 octobre (promotion de Tombouctou). Il en sort le 1er octobre 1889.
Pendant la guerre, il sert à l’’état-major du 4e groupe de divisions de réserve, commande le 119e régiment d’infanterie puis, après une maladie, le dépôt du 18e régiment d’infanterie. Mis en congé de convalescence le 38 mai 1916, il voit son congé renouvelé à plusieurs reprises jusqu’à sa mise à la retraite le 25 décembre 1917. Le lieutenant-colonel Arnaud est décédé des suites d’une tuberculose pulmonaire contractée en service commandé, le 31 janvier 1918, à Paris (Seine). Il était officier de la Légion d’honneur, officier d’Académie, médaille coloniale avec agrafe « Afrique occidentale française », chevalier de l’Ordre de l’Étoile noire. Mort pour la France
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

TAUTE, Léon-Jules

Bonjour, Vous pouvez ajouter TAUTE, Léon-Jules, né le 6 juillet 1870 à Vigneux-Hocquet (Aisne). Il entre à l’École spéciale militaire le 27 octobre 1891 (promotion du Soudan). Il en sort le 1er octobre 1893.
Commandant du 3e bataillon du 154e régiment d’infanterie.
Le chef de bataillon Tauté est tué pendant une attaque au moment où il aborde les tranchées allemandes le 25 septembre 1915 au nord de Saint-Hilaire-le-Grand (Marne). Le 19 octobre 1915, il est cité à titre posthume à l’ordre de l’armée : « Officier supérieur d’une réelle valeur. A conduit l’attaque du 25 septembre 1915 avec une rare énergie. A été tué au moment où il arrivait à la tranchée ennemie avec ses compagnies de première ligne. » Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (1 citation), médaille commémorative du Maroc avec agrafe « Maroc ». Mort pour la France.
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

BAUDOUIN Charles-Maurice

Bonjour, Vous pouvez ajouter BAUDOUIN Charles-Maurice (parfois écrit BEAUDOUIN), né le 17 avril 1879 à Constantine (Algérie). Sorti de l’École spéciale militaire en 1900, capitaine commandant de compagnie au 1er régiment étranger, tué le 20 juin 1914 au combat de Sidi Abdalah Ben Ameur, sur l’Oued Innaouen, vers Béni-Megara (Maroc). Il a été cité à titre posthume à l’ordre des troupes du Maroc (date non précisée): « Tombé glorieusement au combat de Sidi Abdallah Ben Ameur le 29 juin 1914 ». Cordialement.



05/02/2014, par François AMELINEAU :

GERMAIN, Etienne-André-Paul

Bonjour, Vous pouvez ajouter: GERMAIN, Etienne-André-Paul.
Né le 2 novembre 1874 à Meaux (Seine-et-Marne).
Il entre à l’École spéciale militaire le 28 octobre 1895 (promotion de Tananarive). Il en sort le 1er octobre 1897.
Pendant la guerre, il sert à l’état-major de la 5e armée, à l’état-major du détachement d’armée des Vosges (7e armée), à la mission militaire française en Roumanie puis commande le 35e régiment d’infanterie. Il est intoxiqué à l’Ypérite en octobre 1917. Il sert ensuite à l’état-major de la 6e armée, de nouveau à la mission Berthelot, puis à la commission internationale de contrôle en Allemagne où, au bout de six mois, souffrant d’une bronchite persistante, il est mis en congé de convalescence à Orléans. Le lieutenant-colonel Germain est décédé des suites de son exposition à l’ypérite le 13 septembre 1920 à Saint-Aignan (Loir-et-Cher). Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1914-1918 (2 citations). Mort pour la France.
Cordialement.



05/02/2014, par François AMELINEAU :

ESCALLON, Jules-Joseph-Pierre

Bonjour, Vous pouvez ajouter ESCALLON, Jules-Joseph-Pierre, capitaine, infanterie.
Né le 1er septembre 1867 à La Mure (Isère) d’un père tonnelier.
Il entre à l’École spéciale militaire le 31 octobre 1888 (promotion du Grand Triomphe). Il en sort le 1er octobre 1890. Commandant en second puis chef de corps du 149e régiment d’infanterie. Le colonel Escallon est tué le 1er juillet 1915 à La Harazée (Marne). Il est cité à l’ordre de l’armée à titre posthume : « Commandant de brigade d’une rare bravoure et d’une remarquable valeur. Tué sur le parapet d’une tranchée, au moment où il donnait ses ordres pour une contre-attaque. » Il était officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (3 citations), médaille commémorative de l’expédition de Madagascar de 1895.
Mort pour la France.
Cordialement.



05/02/2014, par François AMELINEAU :

CLEMENT, Léon-Stéphane

Bonjour, vous pouvez ajouter CLEMENT, Léon-Stéphane, né le 30 octobre 1873 à Laneuville (Meurthe-et-Moselle).
Entre à l’École spéciale militaire le 26 octobre 1894 (promotion d'Alexandre III), il en sort le 1er octobre 1897.
Mobilisé à la direction des chemins de fer du Grand quartier général comme commissaire régulateur, il sert ensuite à l’état-major de la 1re armée et commande brièvement un bataillon au 208e régiment d’infanterie. Après un passage à l’état-major de la 6e armée, il est nommé chef d’état-major de la 152e division d’infanterie. Le 28 janvier 1918, atteint de troubles psychosomatiques aggravés par « un travail cérébral intensif et les grandes fatigues physiques causées par ses fonctions de commissaire régulateur », il est hospitalisé à l’asile public d’aliénés de Maréville à Laxou. Le chef de bataillon Clément est décédé des suites de sa maladie le 29 décembre 1918 dans cet établissement, à Laxou (Meurthe-et-Moselle). Il était chevalier de la Légion d’honneur. Mort pour la France
Cordialement



05/02/2014, par François AMELINEAU :

DE BELLEGARDE Albert-Joseph-Alphonse

Bonjour, Vous pouvez ajouter DEBELLEGARDE (DE BELLEGARDE à partir de 1913), Albert-Joseph-Alphonse.
Né le 28 octobre 1871 à Genève (Suisse).
Il entre à l'École spéciale militaire (promotion du Siam) le 27 octobre 1892 et en sort le 1er octobre 1894.
Chef de bataillon, commandant du 70e bataillon de chasseurs puis du 46e bataillon de chasseurs.
Le chef de bataillon de Bellegarde est tué au cours d’une attaque le 23 octobre 1917 à la Malmaison (Aisne). Le 21 novembre 1917, il son bataillon est cité à l’ordre de l’armée : « Le 23 octobre, chargé d’exécuter en pleine nuit une attaque difficile, l’a menée avec un entrain remarquable, malgré la mort de son chef, le commandant de Bellegarde, tombé glorieusement dès le début. Sous le commandement de son adjudant-major, le capitaine Thévenot, a atteint et conservé ses objectifs, capturant 61 prisonniers dont un officier, trois mitrailleuses dont deux légères ; s’est emparé de trois lignes de tranchées, réalisant sur un front de 500 mètres une avance de 500 mètres. » Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (2 citations), médaille coloniale avec agrafe « Tunisie ».
Cordialement.



05/02/2014, par François AMELINEAU :

ROUSSEL, Calixte-Louis-Lucien

Bonjour, Vous pouvez ajouter ROUSSEL, Calixte-Louis-Lucien, né le 25 mars 1860 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales).
Il entre à l’École spéciale militaire le 24 octobre 1879 et en sort le 1er octobre 1882. Admis à la retraite le 21 avril 1914, il est mobilisé le 2 août 1914 au 19e régiment d’infanterie à Brest où il fait fonction de commandant en second. Le chef de bataillon Roussel est tué à l’ennemi le 22 aout 1914 à Maissin (Belgique). Il est cité à l'ordre de l'armée à titre posthume : « Remplissait les fonctions de lieutenant-colonel. Est tombé glorieusement à la tête du régiment alors qu'il se portait à l'assaut sous un feu violent d'infanterie et d'artillerie ». Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (1 citation).
Cordialement.



05/02/2014, par François AMELINEAU :

MIELET, Victorien-Christophe

Bonjour,
Voici le texte de sa citation à l'ordre de l'armée, à titre posthume, le 7 septembre 1915: « Chef intrépide, caractère chevaleresque et ardent. Tombé à la tête de son bataillon le 24 août 1914. » Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (1 citation), médaille coloniale avec agrafe « Sahara », médaille d’argent de 2e classe du courage et du dévouement.
Cordialement



04/02/2014, par JF Berar :

Erreur de prénom : Berar Eugène

Il s'agit en fait de BERAR JEAN qui est au mort au combat de Taaraiet.



03/02/2014, par MARS :

Capitaine Paul BASINET

Il s'agit de Paul BAZINET (Paul Marie Léon Henri)



03/02/2014, par MARS :

Xavier BRASIER de THUY - 100ème promotion

Bonjour,
Son patronyme n'est pas BARSIER de THUY



30/01/2014, par MARS :

Doublon

Bonjour
Michel Baillet de Croix de Provence et Michel Baillet de Victoire ne sont qu'un seul et même personnage



29/01/2014, par MARS :

Erreurs nom et prénom

Bonjour
AUMENIER Emile André est en fait AUMEUNIER Emile Aimé



23/01/2014, par MARS :

Correction

Bonjour
La fiche de Jean Pierre Charles BOUGE comporte une erreur. Elle concerne Joseph Louis Marie Felix BOUCé



23/01/2014, par Bernard SONNECK :

HUMBERT Emile Jean Marie - Promotion de la Grande Revanche

Bonjour.
A ajouter :
Né à Ernée (Mayenne) le 24 juin 1896. A signé le 10 août à la mairie de Laval son engagement pour le 124e RI en qualité d'élève admis à Saint-Cyr. Sous-lieutenant à titre temporaire, parti au 104e RI aux armées le 11 janvier 1915. Blessé le 27 février 1915 à Perthes-les-Hurlus en chargeant à la tête de sa section et cité à l'ordre de la brigade. Lieutenant à titre temporaire, blessé devant Douaumont le 27 novembre 1916, décédé le 11 décembre 1916 à l'ambulance 12/20 de Fontaine-Routon, commune de Souhesmes (Meuse). Cité à l'ordre de l'armée et nommé chevalier de la Légion d'honneur le 30 novembre 1916 (arrêté du 17 février 1917) : "Jeune officier d'un dévouement et d'un courage exemplaires. Déjà blessé et cité à l'ordre, a été à nouveau très grièvement atteint le 27 novembre 1916 en dirigeant des travaux en première ligne dans un secteur particulièrement actif".
Cordialement



21/01/2014, par Bernard SONNECK :

NICOLLET François Auguste - Promotion Marchand

Bonjour.
A ajouter : François Auguste NICOLLET, né à Hainneville (Manche) le 11 mai 1878. Promotion Marchand (1898-1900). Démissionnaire en 1910 après un congé de 3 ans. Rappelé à la mobilisation. Lieutenant au 130e RI, décédé à Suippes le 24 février 1915 des suites de blessures. Cité à l'ordre de l'armée (JO du 15 avril 1915) : "Le 19 février 1915, a entraîné avec une grande bravoure sa compagnie à l'attaque d'une tranchée allemande devant laquelle il est tombé grièvement blessé. Mort des suites de ses blessures". Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume le 20 octobre 1919 (JO du 25 janvier 1920).
Cordialement



14/01/2014, par François AMELINEAU :

ROLANDEY Pierre-Henri

Bonjour,
Voici sa citation à titre posthume: « Magnifique officier. A organisé méthodiquement et sans tenir compte du danger que son action faisait courir à lui-même et à sa famille la résistance militaire en Haute-Savoie. A eu en outre la responsabilité de l'organisation et du fonctionnement d'un réseau de renseignements. Son activité ayant été découverte, interrogé par la Gestapo, n'a pas voulu profiter d'une occasion qui lui était offerte d'échapper pour ne pas compromettre certains de ceux qui travaillaient sous ses ordres. »
Cordialement.



14/01/2014, par François AMELINEAU :

THIERION DE MONCLIN Henri

Bonjour,
Il s'agit en fait de "THIRION" DE MONCLIN Henri-Louis-Jules-Antoine
Cordialement.



14/01/2014, par Francois AMELINEAU :

MASSON, Marcel-Henri

Bonjour,
Vous pouvez ajouter MASSON, Marcel-Henri
Né le 19 mars 1878 à Paris (Seine).
promotion Marchand
capitaine au 2e bataillon du 1er régiment d'infanterie coloniale.
Le capitaine Masson est porté disparu le 22 août 1914 au combat de Rossignol (Belgique). Le 21 septembre 1920, son décès est fixé au 22 août 1914 par jugement déclaratif de décès. » Il sera fait chevalier de la Légion d’honneur et cité à l’ordre de l’armée à titre posthume le 6 décembre 1921 : « Officier brave et courageux, qui avait su gagner la confiance et l’estime de tous. A trouvé une mort glorieuse au moment où il entrainait ses hommes à l'assaut des positions ennemies, le 22 août 1914, à Rossignol. A été cité. »
Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (2 citations), médaille coloniale avec agrafe « Madagascar ».
Cordialement.



14/01/2014, par François AMELINEAU :

KRUG HF

Bonjour,
Il s'agit de KRUG, Henri-François.
Cordialement.



14/01/2014, par Francois AMELINEAU :

HILPERT, Joseph-Georges

Bonjour,
Vous pouvea ajouter
HILPERT, Joseph-Georges, infanterie
Né le 3 mars 1881 à Embrun (Hautes-Alpes) d’un père capitaine au 13e bataillon de chasseurs à pied.
promotion du Sud-Oranais
capitaine au 25e bataillon de chasseurs à pied
Le 5 septembre 1914, pendant la bataille de la Marne, une balle tirée à bout portant vient lui fracasser la mâchoire ; malgré ses deux blessures, il refuse de se laisser évacuer. Le 8 septembre, son bataillon brise les attaques ennemies à la ferme de Vaux-Marie.
Le capitaine Hilpert est tué pendant une reconnaissance, le 9 septembre 1914 à la ferme de la Vaux-Marie (Meuse). Il est inhumé à Érizé-la-Grande. Le 1er janvier 1915, il est cité à titre posthume à l’ordre de la 3e armée : « Blessé le 24 août 1914 à la cuisse d’un éclat d’obus et le 5 septembre 1914 d’une balle qui lui avait traversé la joue, a conservé le commandement de sa compagnie. Tué le 8 septembre 1914 alors qu’il était en observation devant sa compagnie. » Il est fait chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume le 27 mai 1919.
Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (1 citation).
Cordialement



14/01/2014, par François AMELINEAU :

DE LABROUE DE VAREILLES-SOMMIERES, Eugène-Marie-Claude-Jean-Fra

Bonjour,
Saint-Cyrien à ajouter:
DE LABROUE DE VAREILLES-SOMMIERES, Eugène-Marie-Claude-Jean-François
Né le 15 août 1884 à Ambleteuse (Pas-de-Calais).
promotion La Tour D'auvergne
lieutenant au 90e régiment d’infanterie.
Le 7 septembre, il attaque le village d’Aulnizeux. Après avoir chargé trois fois à la tête de la 11e compagnie dont il vient de recevoir le commandement, il reçoit l’ordre dans la nuit de regagner Bannes, base de départ de l’attaque. A la lisière d’un bois, il est arrêté par le cri de « Halte ». Comprenant que ce sont des Allemands, il s’écrie : « A genou, mes enfants, feu à répétition, ce sont les Allemands ». Une fusillade nourrie éclate.
Le lieutenant de Labroüe de Vareilles-Sommières est tué de trois balles le 7 septembre 1914 à Aulnizeux (Marne). Il est fait chevalier de la Légion d’honneur et cité à l’ordre de l’armée le 12 février 1920 : « Vaillant officier ayant su s’acquérir la confiance et l’affection de ses hommes auxquels il avait toujours donné le plus bel exemple. Héroïquement tombé pour la France, le 7 septembre 1914 à Aulnizeux (bataille de la Marne). »
Cordialement.



14/01/2014, par François AMELINEAU :

BRIOIS, Jean-Gaston

Bonjour,
N'hésitez-pas à me contacter si vous voulez son portrait.
Cordialement.



14/01/2014, par François AMELINEAU :

BLASIN LCL

Bonjour,
Il s'agit de BLASIN, Léon-Charles-Louis, infanterie.
Né le 28 janvier 1879 à Lille (Nord).
Capitaine au 273e régiment d’infanterie.
Blessé le 7 octobre 1915 à l’attaque des bois P15 et P16 à proximité de Somme-Py. Transporté à l’hôpital d’évacuation de Bussy-le-Château, il est cité à l’ordre du 6e corps d’armée le 24 octobre : « Très belle attitude sous le feu en toutes circonstances au cours de la campagne . A été grièvement blessé aux côtés de son chef de corps mortellement frappé alors qu’il aidait énergiquement à maintenir en bon ordre une unité du régiment très éprouvée par une contre-attaque ennemie. » Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le 6 novembre pour le motif suivant : « Guerrier dans l’âme, se riant du danger, s’est toujours distingué au cours de toutes les actions auxquelles il a pris part, tant par son héroïsme entraînant que par le bon sens de sa manœuvre. Très grièvement blessé aux côtés de son colonel dont il était l’adjoint le 7 octobre 1915. »
Le capitaine Blasin est décédé des suites de ses blessures le 23 novembre 1915 à Bussy-le-Château (Marne).
Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (2 citations).



14/01/2014, par François AMELINEAU :

BAUDRY JU

Bonjour,
Il s'agit de BAUDRY Joseph-Ulysse.
Né le 5 novembre 1880 à Vérines (Charente-Inférieure).
capitaine au 237e RI
MPLF le 25 août 1914 devant la ferme de Saint-Libert près de Courbesseaux (Meurthe-et-Moselle). Il est fait chevalier de la Légion d’honneur et cité à l’ordre de l’armée à titre posthume : « Vaillant officier d’un grand courage et d’un dévouement profond. Tombé glorieusement le 25 août 1914 à Courbesseaux (Meurthe-et-Moselle). »
Il était chevalier de la Légion d’honneur et Croix de guerre (1 citation).
Cordialement.
François AMELINEAU



14/01/2014, par François AMELINEAU :

Georges-Victor-Nicolas-Joseph PETIN

Bonjour,
Il est possible d'ajouter:
Georges-Victor-Nicolas-Joseph PETIN
Né le 21 février 1885 à Paris (Seine) d’un père capitaine en retraite.
Promotion du Centenaire d'Austerlitz.
Chef de bataillon au 148e régiment d’infanterie,
MPLF le 15 septembre 1918, au massif du Sokol (Grèce).
Le 26 octobre 1918, il est cité à l’ordre de l’armée : « Officier supérieur de la plus belle bravoure, du plus beau sang-froid et de la plus belle énergie, adoré de ses hommes et en faisant tout ce qu’il voulait. A minutieusement préparé une attaque et superbement entrainé ses hommes à l’assaut. Blessé dès le début, a continué, touché une deuxième fois, a encore essayé. Est mort glorieusement pour la France mais son bataillon, enlevé par son exemple, a brisé la résistance ennemie. »
Il était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (3 citations), Croix de guerre (Grèce).
Frère de Victor-Henri-Lucien PETIN Saint-Cyrien MPLF.
Cordialement.
François AMELINEAU



13/01/2014, par Bernard SONNECK :

WURTZ Fernand - Promotion Marchand

Bonjour.
Il était né le 23 mars 1877 à Crespy-en-Laonnais (Aisne).
Cordialement



12/01/2014, par Bernard Sonneck :

THANNBERGER Louis - Promotion Tananarive

Bonjour.
Né à Thiverval (Yvelines) le 22 mars 1876.
Prénoms complets : Louis Georges.



12/01/2014, par Bernard SONNECK :

SESBOUÉ Raymond - promotion de Mauritanie (1908-1911).

Bonjour.
Un oublié dans la base : SESBOUÉ Raymond Marie Léopold Joseph, né à Château-Gontier (Mayenne) le 16 février 1890. Lieutenant au 8e régiment d'infanterie coloniale, décédé le 27 septembre 1914 à Courtemont (Marne) des suites de blessures. Cité à l'ordre de l'armée le 11 novembre 1914 : "Grièvement blessé le 26 septembre 1914 en repoussant une attaque d'infanterie ennemie en Champagne". Chevalier LH à titre posthume en termes identiques le 17 avril 1920 (JO du 20 juin).
Matricule 1384 au recrutement d'Angers (classe 1910).



12/01/2014, par Bernard SONNECK :

de ROBIEN Joseph - Promotion Montmirail

Bonjour.
Né à Saint-Germain-en-Laye le 14 août 1891.
Prénoms complets : Mathieu Wilfrid Paul Christophe Anne Marie Joseph



12/01/2014, par Bernard SONNECK :

de RAULIN de GUEUTTEVILLE de REAL CAMP Robert - promotion 1900-1

Bonjour.
Né à Mayenne le 30 juin 1881. Prénoms complets : Robert Marie Louis Etienne.
Cordialement



12/01/2014, par Bernard SONNECK :

RABAULT Albert Valentin - promotion 1896-1898

Bonjour.
Rabault Albert Valentin, né à Poitiers le 24 décembre 1876 ; démissionnaire en 1910 à l'issue d'un congé de 3 ans, pour être chef du service commercial des Usines métallurgiques du Hainaut, près de Charleroi. Rappelé à l'activité à la mobilisation ; capitaine au 130° RI, tué à l'ennemi le 27 septembre 1915 à l'Epine de Védégrange, dans la Marne. Cité à l'ordre du corps d'armée le 1er octobre 1915 ; chevalier LH à titre posthume le 19 octobre 1919 (JO du 9 janvier 1920) : "Officier d’une haute valeur morale, qui a été tué le 27 septembre 1915 en conduisant vaillamment sa compagnie à l’assaut. A été cité".



11/01/2014, par Bernard SONNECK :

MORILLON Edmond Joseph, promotion 1895-1897

Bonjour.
Né à Craon (Mayenne) le 8 janvier 1875.
Prénoms complets : Edmond François Joseph (source : acte de naissance).
Chevalier LH et croix de guerre avec palme à titre posthume le 20 octobre 1919 (JO du 25 janvier 1920).
Cordialement



10/01/2014, par Bernard SONNECK :

BRIOIS Jean, promotion du Tchad

Bonjour.
Prénoms complets : Jean Gaston
Né à Saumur le 8 août 1881. Cité à l'ordre de l'armée le 13 décembre 1914 (croix de guerre avec palme). Chevalier LH à titre posthume le 18 octobre 1919 (JO du 29 novembre), en termes identiques à ceux de la citation (c'est le texte qui figure déjà sur la fiche).
Cordialement



02/01/2014, par Bernard SONNECK :

CHEVRINAIS R.R.V, promotion 1901-1903

Bonjour.
Prénoms Roger René Victor ; né à Dinan (Côtes-d'Armor) le 3 août 1881. Cité à l'ordre de l'armée le 1er novembre 1914 ; chevalier LH à titre posthume en termes identiques le 21 mai 1919 (JO du 25 mai 1919) : "Le 6 septembre 1914, atteint successivement de plusieurs coups de feu dont le dernier fut mortel, ne se préoccupa jusqu'au bout que de diriger sa compagnie et de renseigner ses chefs. Expira en disant : "Tirez, mes enfants ! Tirez !". A été cité".
Cordialement.



23/12/2013, par Bernard Sonneck :

BLU Joseph Marie Louis Théophile - Promotion Montmirail

Bonjour.
Il était né le 11 septembre 1892 à Saint-Aignan-sur-Roë (Mayenne). Chevalier LH à titre posthume en février 1923 : "Officier très brave. S'est particulièrement distingué le 22 août 1914 au combat de Bellefontaine (Belgique). A trouvé une mort glorieuse en entraînant sa section à l'assaut".
Source : Gazette de Château-Gontier du 25 février 1923.
Cordialement



16/12/2013, par Bernard SONNECK :

MOTAS d'HESTREUX

Bonjour,
Motas d'Hestreux, de la promotion des Drapeaux (1879-1881), capitaine au 124° RI.
Prénoms : Paul Charles Ludovic
Né à Bagnères-de-Bigorre (Htes-Pyrénées) le 17 juillet 1858.
Source : son dossier LH en ligne dans la base Léonore.
Cordialement
Bernard Sonneck



13/11/2013, par chaduc ludovic :

remerciements

Je tiens a remercier tous les officiers mettant a jour le memorial des Saint-Cyriens morts pour la France et particulierement le General Oudot de Dainville; car ce jour je vois la fiche de mon trois fois arriere grand oncle Louis Chaduc mort en 1813 il y a 200 ans. Donc pour moi c'est un aboutissement apres avoir confie sa correspondance au musee du souvenir.
Encore merci a tous et bon 2S 208.
Amicalement M. Chaduc



08/11/2013, par SONNECK Bernard :

de Lachouë de la Mettrie MJJ - Promotion 1893-1895

Bonjour
Il était né le 15 juin 1869 à Saint-Malo. Prénoms exacts : Maurice Marie Joseph.
Sources : acte de naissance ; registre matricule du 14° hussards (feuillet 80).
Cordialement



30/09/2013, par Bernard SONNECK :

HERMENT, promotion de la Tour d'AUvergne (1903-1905)

Bonjour.

HERMENT Adolphe Paul Delphin, né à Belfort le 26 novembre 1883, qui figure sur les listes de la promotion 1903-1905, a été tué le 4 septembre 1916 dans la Somme. Sorti dans l'infanterie (au 54e RI), il était passé en 1910 dans l'artillerie et était capitaine au 10e RA lors de son décès. Source : Mémoire des hommes.
En travaillant sur la notice biographique de son père, il y a quelques années, j'avais noté les texte de deux citations (% division et corps d'armée) ; mais je ne sais plus où je les avais trouvées. Il a vraisemblablement été nommé chevalier LH à titre posthume (son frère Jules Ernest, lieutenant de réserve au 67e RI, tué le 24 septembre 1914, l'a été le 7 avril 1923, JO du 2 mai) ; mais je n'ai pas vu l'arrêté de nomination.
Cordialement



28/09/2013, par SONNECK Bernard :

François de MALHERBE - compléments

Bonjour.
Lieutenant François de MALHERBE, promotion 1901-1903.
Né à Tours le 5 juin 1882 ; prénoms complets François Guillaume Marie.
Sorti dans la cavalerie, sous-lieutenant au 14e de hussards le 1er octobre 1903.
Chevalier LH à titre posthume le 1er février 1922 : « Officier d’une haute valeur morale. A fait preuve dans ses fonctions d’officier d’état-major de brillantes qualités militaires : dévouement, énergie, confiance. A trouvé une mort glorieuse en exécutant une mission périlleuse le 1er septembre 1914 devant Coucy-le-Château. Croix de guerre avec étoile d’argent » (Source : JO du 13 août 1922).



25/09/2013, par SONNECK Bernard :

de PLUVIÉ, promotion Montmirail

Bonjour.

Il s'agit de Hubert Auguste Paul Marie, né à Plouay (Morbihan) le 1er septembre 1891. Chevalier LH et croix de guerre avec palme à titre posthume le 9 septembre 1920 (JO du 10 décembre), avec la mention suivante : " Jeune saint-cyrien ayant donné l'exemple de la plus grande bravoure en chargeant, en tête de sa section, en gants blancs et en casoar, à Fosse, le 22 août 1914. Mortellement frappé au cours de l'action. Croix de guerre avec palme ".
Cordialement
Bernard Sonneck



21/09/2013, par SONNECK Bernard :

LE BOURGEOIS Jacques (1896-1898) - compléments

Bonjour,
Il était né le 15 septembre 1877 à Bovelles (Somme), fils de saint-cyrien (René Le Bourgeois, 1867-1869). Prénoms complets : Jacques Marie Armand. Chevalier LH à titre posthume le 23 juin 1920 (JO du 17 juillet 1920).
Cordialement
B. Sonneck



20/09/2013, par SONNECK Bernard :

de MONTI de REZÉ Marc - compléments

Bonjour,
de MONTI de REZÉ Marc; promotion Montmirail : né le 14 novembre 1892 à Rezé (Loire-Atlantique), prénoms complets Marc Marie Etienne Robert (source : acte de naissance). Blessé le 9 mai 1915, il n'est décédé que le 11 mai 1915, à Aubigny (Pas-de-Calais), des suites de ses blessures (source : fiche Mémoire des hommes).
Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume le 19 mai 1920 (JO du 22 juin 1920), avec la mention : " Plein d'entrain et de vigueur, avait acquis sur ses hommes, malgré sa jeunesse, une autorité remarquable. Blessé mortellement le 9 mai 1915 à la tête de sa compagnie qu'il conduisait à l'assaut d'une position extrêmement forte. A été cité ".
Cordialement.
B. Sonneck



18/09/2013, par SONNECK Bernard :

LECOMTE Auguste Victor, compléments et rectification

Bonjour
LECOMTE Auguste Victor, promotion du Centenaire 1906-1909 : de prénoms exacts Victor Marie Auguste Eugène ; né à Laval (Mayenne) le 10 août 1886. Chevalier LH posthume le 27 avril 1920 (JO du 22 juin), avec le même texte que la citation reproduite sur sa fiche (qui est celle du 18 janvier 1915, à l'ordre de l'armée).
Cordialement
Bernard Sonneck



18/09/2013, par SONNECK bernard :

ARTHAUD de la FERRIÈRE - compléments

J'oubliais : il était né le 22 janvier 1896 à Bierre-lès-Semur (Côte-d'Or). Matricules 122 (classe 1914) et 953 (classe 1916) au recrutement de Mayenne.



18/09/2013, par SONNECK Bernard :

ARTHAUD de la FERRIÈRE Jean Eugène Marie René

Bonjour.
Admissible à Saint-Cyr en 1914, signe un engagement de 8 ans le 11 août 1914 à la mairie du Mans au titre de l'ESM. Lieutenant au 151e RI tué à l'ennemi le 10 juin 1918 à Gournay-sur-Aronde (Oise). Chevalier LH posthume le 27 avril 1920 (JO du 22 juin 1920) : "Officier de la plus haute valeur. A pris une part extrêmement brillante à toutes les actions de son régiment pendant quarante mois. Le 10 juin 1918, devant Gournay-sur-Aronde, quoique affaibli par une brûlante fièvre, tint à mener au combat sa compagnie qui l’adorait, et dans ces circonstances tragiques sut inspirer à tous un sacrifice héroïque. Trouva une mort glorieuse en entrainant sa compagnie à la contre-attaque. Deux blessures antérieures. A été cité". Était déjà titulaire de la croix de guerre avec palme, 5 citations.



18/09/2013, par SONNECK bernard :

SESBOUÉ Pierre Daniel Marie Joseph

Bonjour.
Manque dans la base : SESBOUÉ Pierre Daniel Marie Joseph, né à Château-Gontier (Mayenne) le 18 février 1890. Promotion "de Mauritanie" (1908-1911). Lieutenant au 8e RIC, décédé de blessures le 27 septembre 1914 à Courtemont (Marne). Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume le 17 avril 1920 (JO du 20 juin 1920) : "Grièvement blessé le 26 septembre 1914 en repoussant une attaque ennemie en Champagne".
Sources : fiche Mémoire des hommes ; fiche matricule 1384, classe 1910, au recrutement d'Angers.
Cordialement



18/09/2013, par SONNECK Bernard :

Compléments sur JARAY J.M.A

Bonjour,
Lieutenant JARAY J.M.A, promotion d'In-Salah.
Il s'agit de Jules Marie Adolphe JARAY, né à Orléans le 12 octobre 1880. Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume le 17 avril 1920 (JO du 19 juin 1920).



18/09/2013, par SONNECK bernard :

complément sur MARTIN-SANE

Bonjour,

MARTIN-SANÉ G.E.J, promotion In-Salah.
Il s'agit de Georges Edouard Joseph, né à Laval (Mayenne) le 9 mai 1879. Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume le 17 avril 1920 (JO du 20 juin 1920) en termes identiques à la citation reproduite sur sa fiche.
Cordialement
B. Sonneck



28/08/2013, par Patrick Fournié :

Coquelin de Lisle

Apparemment, la correction d'orthographe que j'ai sollicitée le 26-06 n'a pas été prise en compte. Pourriez-vous rectifier le nom de mon grand-oncle Antonin Coquelin de Lisle (sans apostrophe et sans D majuscule)dans la liste des patronymes écrits en bleu. Grand merci d'avance.



18/08/2013, par chaduc ludovic :

envoi faire part

je viens d'envoyer une copie du faire part en ma possession au General (2S) Perrodon concernant ce poilu st-cyrien en esperant vous avoir etait utile. Au plaisir M. Chaduc



16/08/2013, par chaduc :

saint cyrien absent du memorial

cher membre de la saint cyrienne, voici un ancien eleve de st cyr capitaine adj-major au 39 RI,ne figurant pas au memorial.
Il s'agit de M. Louis Ernest Geisen, ancien eleve de st cyr, chevalier LH, croix de guerre mort au champ d'honneur a Fleury le 23 juin 1916. voici tout ce qui figure sur son extrait mortuaire, en plus il y a sa photo il etait age de 39 ans.



09/08/2013, par MEISONNAVE. GUY :

Cherche renseignements

Bonjour, Je cherche des renseignements sur mon grand-oncle le Capitaine Jean-Louis BECHE, promo de la Legiond´Honneur 1901-1903, mort pour la France le 10 mai 1915 a Neuville St Vaast. MERCI



30/07/2013, par Bernard Sonneck :

Barreau M.L : correctif

Bonjour,
Dans mon message d'hier soir, j'ai dû qualifier BARREAU Marie Lucien de lieutenant. Il était bien capitaine. Toujours selon sa fiche au registre matricule du 130° RI, il a été "promu capitaine au 130° RI par décret du 10 août 1914, JO du 11 août, page 7325". Il était né à Paris (3°) le 28 décembre 1878.
Cordialement



29/07/2013, par Bernard Sonneck :

Lieutenant BARREAU M.L

Bonjour Ce lieutenant de la promotion In Salah n'était pas au 4e RI mais au 130e RI lors de son décès, le 1er septembre 1914. Décès qui n'a pas eu lieu à Saint-Cléry, mais à Cunel, dans la Meuse. Sources : sa fiche sur le site Mémoire des hommes ; le registre des officiers du 130° RI, matricule 739, où il est écrit qu'il est passé du 4°RI au 130° le 10 août 1914. En échange, si vous connaissez la date de sa nomination chevalier LH, ça m'arrangerait...
Cordialement.



26/06/2013, par Fournié Patrick :

petites rectifications d'orthographe

Petit-fils du colonel Paul Coquelin de Lisle, j'apprécierais que, dans la liste alphabétique des officiers, son nom soit correctement orthographié (pas d'apostrophe). De même, pour son frère Antonin qui le suit, le "De" doit être écrit "de".
Merci beaucoup par avance.



21/06/2013, par G.B. Bertrand Pâris :

Réponse à M. du TERTRE

Votre aimable proposition de nous communiquer des copies de pièces relatives à votre oncle Witasse-Thézy nous intéresse naturellement.
Ces informations viendront compléter la page le concernant dans notre annuaire historique et biographique en cours de construction.
Vous pouvez me les adresser à archives@saint-cyr.org.
D'avance merci.
Général B. Pâris



10/06/2013, par du TERTRE :

Infos complementaire sur mon oncle ST CYRIEN

Bonjour,
Mon oncle direct, François de Witasse-Thezy, promo Veille au drapeau, est renseigné justement. Merci. J'ai en ma possession des Citations et des courriers de condoléances de son Capitaine. Est ce que ce sont des pièces qui peuvent venir compléter utilement sa fiche, auquel cas je vous les transmettrais bien volontier ? Cordialement



04/05/2013, par G.B. Bertrand Pâris :

Réponse à Eric Semon

Ton observation parfaitement légitime a été transmise au responsable de ce "mémorial".
Sois rassuré, toute ta lignée aussi bien paternelle que maternelle est inscrite dans l'annuaire historique et biographique des saint-cyriens en cours de rédaction.

Bien cordialement

G.B. Bertrand Pâris



02/05/2013, par Eric SEMON :

Absence de fiche

Bonjour,
1/ Je vous signale l'absence de la fiche de mon Arrière grand-oncle : André Gustave Armand SEMON, SAINT-CYRIEN issu de la 94ème Promotion, dite " de FEZ " 1909-1912,Chevalier de la Légion d'Honneur, mort au champ d'honneur le 29 aout 1914 à la bataille de Guise étant au 41RI de Rennes à l'age de 24 ans comme Capitaine.Il était Camarade de promotion du Général de Gaulle et du Général BETHOUART.
2/ Les prénoms de mon Arrière Grand-père "FAM" BERNARD, étaient Ferdinand Auguste Max.
En vous remerciant de bien vouloir faire procéder à ces rectifications, respectueusement,
Eric SEMON (Cyr 1977-1979)



16/04/2013, par BUET Gérard :

Recherches sur Mr Michaud

Je suis en possession d'un ensemble de cartes couleur sur les batailles de napoleon et de cartes minute réalisées par l'éleve Michaud 3 ème Cie nom des Officiers Mr Baurés, Mr de la Motterauge documents datés de nov 1891 et juin 1892 et représentant des cartes relevées au crayon des environs de St CYR, polygone etc.. le classeur comportant tous ces docments comporte une etiquette Travée
Mr MICHAUD n° 9522 cie 3 pouvez vous me donnez des précisions sur cet éleve Michaud
Merci et sinceres salutations
GBuet



21/02/2013, par G.B. Bertrand Pâris :

Réponse à Fatiha

Malgré des recherches minutieuses dans nos annuaires, nous n'avons pas trouvé trace de votre grand-père.
Peut-être qu'en étant plus précise, votre question aurait une chance d'aboutir.
Cordialement.



14/01/2013, par fatiha :

photo grand-pere

je recherche des photos de mon grand-pere qui était a l'ecole saint-cyr entre 1910 et 1940 il s'appelait ait bouazza abbes marocains d'origine je vous en remercie



09/01/2013, par Marc Chantran :

Correction

Petite correction à effectuer :
mettre Guy de VAUGRENTE (au lieu de VAUCRENTE).



11/11/2012, par M.A.LEDOUX :

rectificatif Jean Marie LEDOUX ( et non LE DOUX)

Bonjour,
Pour le Capitaine LEDOUX (et non LE DOUX)vous trouverez aussi un complément d'informations (Indochine, Algérie, Légion d'honneur...) sur http://www.memorial-genweb.org/~memorial2/html/fr/complementter.php?id=3189562)
Bonne réception
Cordialement et merci.
M.A LEDOUX



10/11/2012, par MASSEY-COURRIER :

Commandant Lucien COURRIER

Merci de rappeler l'historique et le résumé biographique de mon grand-oncle.Permettez moi de préciser sa date de naissance:Nancy le 08.01.1877.ainsi que le principal de son cursus scolaire à l'Ecole Saint-Sigisbert(La Malgrange)à Nancy.Avec mes cordiaux remerciements.Dominique Massey-Courrier .Ancien combattant AFN.



05/11/2012, par G.B. Bertrand Pâris :

Morts pour la France 1914-1918

L'intervention de M. Massey-Courrier illustre bien ce que j'écrivais le 16 octobre dernier.
Voici le texte consacré au Cdt Courrier dans notre annuaire historique et biographique:
Il fait ses études notamment à l'Institution St Joseph de Laxou (54).
En sa qualité d'officier d'infanterie coloniale il participe à de nombreuses campagnes outre-mer: Chine, Cochinchine, Tonkin, Congo. Capitaine au 4ème Régiment de Tirailleurs Tonkinois à Nam-Dinh en 1911, il est muté à Perpignan à son retour en France.
Il démissionne et finit son droit pour s'inscrire au barreau de Montpellier.
Il est mobilisé en 1914 comme officier de réserve et en 1916, il est capitaine en réserve spéciale au 24° R.I.C. Il avait été blessé à plusieurs reprises avant de tomber le premier jour de l'offensive de la Somme. Il commandait alors un bataillon du 22° R.I.C.



04/11/2012, par Massey-Courrier :

Absent du Mémorial:Cdt COURRIER Lucien

Chef de bataillon COURRIER Lucien,Emile.Saint-Cyr,élève de 1895-1897.Tué à l'ennemi,mort pour la France.Cappy.Somme.22 ème RIC.



16/10/2012, par G.B. Bertrand Pâris :

Morts pour la France

La base dite du musée du souvenir est à la fois très incomplète et contient de nombreux officiers issus d'autres écoles que Saint-Cyr. Sur les plus de 8000 fiches scannées, seules un peu plus de 6500 concernent des saint-cyriens
Pour le guerre de 1914-1918, les lacunes sont nombreuses, mais l'équipe de l'annuaire historique et biographique des saint-cyriens (en cours d'élaboration) a reconstitué l'intégralité de cette liste. Des renseignements peuvent être demandés par l'intermédiaire de la Saint-cyrienne.



12/09/2012, par lhote :

rectificatif au mail du 23mai 2012

Vonderheyden Henri est mort au combat le 22 août devant Maissin ( Belgique) et non le 22 mai ; Promotion "La Tour d'Auvergne "



18/08/2012, par Rutilius :

SIMONET Adolphe, dit Dolphy (83e promotion ; 1898 ~ 1900).

Bonsoir,

Complément :

SIMONET Adolphe, dit Dolphy, né le 13 juin 1879 à Paris (XIVe Arr.), décédé le 2 août 1917 des suites de ses blessures à l’Ambulance 5/1 alors établie à Beaurieux (Aisne), Capitaine au 23e Régiment d’infanterie coloniale, Matricule inconnu, classe 1899, n° 421 au recrutement de la Seine, 3e Bureau [Acte de décès rectifié transcrit à Paris (Ve Arr.), le 6 nov. 1917]. Officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre (2 palmes), Médailles de Chine et du Japon.

Élève de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, 83e promotion, dite « Marchand » (1898 ~ 1900) (Livre d’or de Saint-Cyr – Annuaire de la Saint-Cyrienne, 1908, p. 381.) ; classé 147e/550 au concours d’admission organisé en 1898 (Le Temps, n° 13.648, Lundi 17 oct. 1898, p. 2, en rubrique « Au jour le jour »). En Avril 1902, lieutenant à la Compagnie de tirailleurs cambodgiens (Annuaire de l’Armée française 1903, p, 1.684). En 1905, lieutenant au 1er Régiment de tirailleurs tonkinois (Annuaire de l’Armée française 1905, p, 1.674). En 1908, lieutenant d’infanterie coloniale en Chine (État-major) (Livre d’or de Saint-Cyr – Annuaire de la Saint-Cyrienne, 1908, p. 381.)

● « Guerre 1914-1918. Tableau d’honneur. Morts pour la France. », Paris, 1921, Publica-tions de La Fare , p. 887.

« SIMONET (Dolphy), [Officier de la Légion d’honneur], [Croix de guerre] (2 palmes), Médailles de Chine et du Japon ; Saint-Cyrien, capitaine adjudant-major au 23e Colonial.
A fait toute la campagne du Tchad ; sur sa demande, est revenu en Août 1916 sur le front français.

Citation posthume : " Le 1er août 1917, a accompli de jour, avec un sang-froid et un courage remarquables, une reconnaissance périlleuse, en terrain très exposé aux vues de l'ennemi ; a été grièvement blessé au moment où il achevait sa mission, et est mort le 2 août. "

[Né le 13 juin 1879. Fils de M. et de Mme, née Berthe RITOIT.] »

• Le Temps, n° 20.492, Mardi 14 août 1898, p. 2, en rubrique « Nécrologie ».

« Le capitaine Dolphy Simonet, adjudant-major au 23e d'infanterie coloniale, est tombé glorieusement pour la France, le 1er août 1917, à Craonne.
Après avoir fait toute la campagne du Cameroun, il avait obtenu de venir se battre sur le
front occidental. Il était décoré de la Croix de guerre et officier de la Légion d'honneur.
Son frère André est sergent au 113e d'infanterie. Son beau-frère, le capitaine Daniel Dollfus, du 22e colonial, est tombé devant Péronne, le 4 juillet 1916.»
_____________________

Bien à vous,
Rutilius.



14/07/2012, par chapas :

capitaine Moureau

Je suggère d'ajouter à la liste des officiers disparus alors qu'ils étaient en service pour la France, le capitaine Moureau (des Affaires Indigènes)enlevé au Maroc le 23 juin 1956 par des élements de l'Istiqlal (remis au FLN selon certaines sources non vérifiées), torturé et DCD par la suite



23/05/2012, par Lhote :

Absent du Mémorial: Vonderheyden Henri

Le saint-cyrien Vonderheyden
Henri Ernest Auguste tué au
combat le 22 mai 1914 à Messin . Lieutenant au 62e RI il était agé de 29 ans



Ajouter un commentaire :
Les internautes sont responsables des commentaires qu'ils mettent en ligne et s'exposent aux poursuites prévues par la réglementation en vigueur en cas de propos interdits par les lois françaises.
La Saint-Cyrienne exerce un contrôle sur les commentaires publiés et se réserve le droit de supprimer ceux qu'elle estime contraires à l'intérêt du débat.
Le commentaire une fois diffusé ne peut être supprimé ou modifié qu'en en faisant la demande à l'adresse suivante : webmestre@saint-cyr.org.

Nom/pseudo (obligatoire) :
E-mail (obligatoire) :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire (obligatoire) :
Recopiez l'image inscrite à l'écran :



>> Dernières Actualités

Le politique et le militaire

actualité

Edito du Président à paraître dans Le Casoar d'avril 2014En savoir plus >>

Assemblée Générale 2014

actualité

Vous n'y étiez pas... et le Conseil d'Administration a changé...En savoir plus >>

Communiqué spécial du Comité National d'Entente relatif au

actualité

Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillon et Jean Zay devraient faire leur entrée au Panthéo…En savoir plus >>

Appel à témoignage

actualité

Vous connaissez peut-être des soldats africains de l'armée française durant la période 1945-1960...En savoir plus >>

Adieu au Colonel Claude Mademba Sy

actualité

Le Colonel Mademba Sy n'est plus...En savoir plus >>

Rwanda : Jean-Yves LE DRIAN adresse un message aux armées

actualité

Le Ministre de la Défense s'adresse aux armées sur l'Opération Turquoise...En savoir plus >>

Incrimination de l'outrage au drapeau tricolore

actualité

Le décret de juillet 2010 punit toute personne qui s'attaque au Symbole de la République...En savoir plus >>

Pôle Vie Professionnelle

actualité

Le Pôle Vie Professionnelle a un peu plus d'un an d'existence...En savoir plus >>

Communiqué du Comité d'Entente des Grands Invalides de Guerre

actualité

Les 7 associations qui constituent le "Comité d'Entente des Grands Invalides de Guerre" sont quotidiennement confronté…En savoir plus >>

Assemblée Générale 2014 - Intervention du CEMAT

actualité

Prenez connaissance de l'intervention du CEMAT et du DGGN lors de l'Assemblée Générale de la Saint-Cyrienne...En savoir plus >>

Audition du Général d'armée Pierre de VILLIERS

actualité

Le 26 février dernier, le Chef d'Etat-Major des Armées, a été auditionné par la Commission de la Défense du Sénat…En savoir plus >>


Articles les plus consultés

Articles les plus commentés

Mots-clés