Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Carnets de quarantaine #5

Vie de l'association

-

05/05/2020

-

1

Cher(e)s ami(e)s,

En ce début de 8ème semaine, une bonne nouvelle : Le Casoar d'avril est en ligne POUR TOUS depuis quelques jours. Une possibilité de le découvrir pour les non-adhérents qui peuvent profiter du confinement pour s'abonner ! 

Casoar 237 - Avril 2020

> En savoir plus

Nous vous annonçons également la reprise progressive du travail dans les bureaux de La Saint-Cyrienne à partir du 11 mai. Nous serons en mesure de vous y accueillir à partir du 18 mai, en prenant toutes les précautions de distanciation nécessaires et en limitant vos visites aux démarches individuelles. La moitié du personnel de l'équipe continuera à travailler à distance quelques semaines.

Nous sommes heureux et vous remercions  de vos multiples témoignages envoyés au fil de ce temps particulier, nous leur faisons la part belle aujourd'hui avec le confinement d'un secrétaire de promotion, un poème ainsi qu'un message de notre délégué du Calvados pour le 1er mai à qui nous devons l'image de couverture.

Le "déconfinement" sera très progressif, cela nous incite à poursuivre la publication de nos carnets de quarantaine jusqu'au 2 juin, continuez à nous écrire !


Témoignage 


"Cela fait 8 semaines déjà que nous sommes confinés et le télétravail, lorsqu’il est possible, rythme désormais nos journées, ponctuées de visioconférences. Cette période si singulière est aussi l’occasion de prendre du temps pour lire, écrire et méditer.

Secrétaire depuis presque quatre ans au sein de la promotion Montcalm, sortie il y a 38 ans, il m’arrive, surtout en ces moments où la réflexion est plus aisée, de me poser la question « à quoi bon ? ».

Bien sûr, on est fier d'être saint-Cyrien, d'appartenir à une grande école, la plus ancienne et aussi la grande des écoles militaires (hormis l'X, mais l'X est-elle encore une école militaire ?) ; mon esprit ne tarde pourtant pas à se ressaisir ne serait-ce qu’après la relecture des carnets des promotions plus anciennes, celles où fleurissent comme autant de lauriers les noms des "morts pour la France", ceux dont le souvenir constitue le ciment de la cohésion. Notre promotion n'a eu ni ce malheur, ni cette chance, alors prendre son bâton de pèlerin virtuel et vagabonder sur les champs immatériels pour retrouver les traces de certains petits co, renouer avec eux, créer un groupe promal sur le site de La Saint-Cyrienne est un début modeste... Préparer la réunion des 50 ans, raffermir les liens entre les différentes promos est essentiel. Il faut pouvoir donner envie de se revoir et ne pas décourager les bonnes volontés. Il y a tant de choses que l’on ne prenait plus le temps de réaliser, le confinement nous offre l’opportunité de nous remobiliser et de nous recentrer sur les fondamentaux de la camaraderie saint-cyrienne"


Vincent Arbarétier (secrétaire de la Montcalm 80-82)


Poème 


Confinement


Plus un mouvement

Le temps s’est arrêté

L’humain n’ose bouger

Seule la nature poursuit

Sa ronde, impavide

 

Plus un bruit

Les mouvements ont cessé

L’homme ne se déplace que dans sa boite

Seuls les animaux vivent

Leur vie, étonnés

 

Plus un chat

La guerre a mis fin

À la lutte finale

Seuls les enfants rient

Et impriment des mots, réjouis

 

Plus de caresses

L’apathie s’est installée

Le cerveau est embué

Seul le silence règne

Sur la campagne, étouffant

 

Plus même un regard

Chacun contemple le vide

Et rêve au temps bénit

Où seules les paroles emplissaient la rue

Et courraient entre les maisons, libres

 

Aujourd’hui, plus rien n’atteint

L’humain cloitré dans sa boite

Il n’ouvre plus la bouche

Seul, il regarde le ciel et murmure :

Qu’avons-nous fait au Bon Dieu ?

 

Général Loup Francart

Corse et Provence



Message pour le 1er mai, Claude Marchetti (74-76)


Claude Marchetti est notre délégué du Calvados (14) ; merci pour son joli message, plein d'espérance !


Vivre le confinement

Nous souhaiterions recueillir et publier vos témoignages et impressions pendant ce temps de confinement, n'hésitez pas à nous écrire à  fichier@saint-cyr.org


Coin jeux

Après les livres, trouverez-vous le nom de ces villes ?

 

Réponses de la semaine dernière :

BRAVO au général Frédéric Drion (66-68) qui nous a envoyé les 30 noms !!

"Confiné, il racontait ce qu’il ferait une fois libre, d’ici un mois, dans ces eaux-là. Ce moment semble si dur à surmonter…mais les mots, lierres de la pensée, permettent de s’évader un moment, de laisser fuir les maux passants.

Près de la fontaine dont les flots bercent l’oreille distraite, des oiseaux volent, terre et racines semblent endormis. Les oiseaux sont là souverains, beaux, jeunes encore. Une tribu goguenarde qui boit l’eau et la bénédiction du soleil qui couvre leur air novice. Le rabot de l’air ne les épuise pas : ils n’en font cas, mus par la douceur du jour. Mus, c’est le mot, mais sans le mouvement : ils se posent, l’arbre vert ne bouge presque pas. Du mat naturel, ils regardent au loin, plus ou moins anges, peu ou prou statues. Braves bêtes, la becquée te les rend grands, mais où est le bec aujourd'hui ?

Le héros poursuit son chemin rêvé. Les ronces ardentes frôlent ses pieds. Il avance, doucement, cherchant une aide blonde, brune, rousse, au hasard. Il a beau voir toute cette splendeur, il ne s’y trompe pas. Il a beau marcher par l’esprit, il ne bouge en réalité pas. C’est la force des poètes ; se promener sans mouvement, sans de grands efforts. Voir la vie en beau malgré tout, malgré les épreuves. L’esprit est une gare : y passent mille idées qui s’enfuient et nous entraînent. Toujours l’art a gonflé cette voile humaine, cette force : tenir bon, jusqu'au prochain voyage"



Carnet familial

Nos joies

Diane Lubin et Henri Vessot, 7e et 8e petits-enfants du lieutenant-colonel Marc ALLORANT (68-70), nièce et neveu du commandant Hugues ALLORANT (05-08)


Nos peines

Général Frère (48-50)

Général de corps d'armée Guy LE COZ


Lieutenant-colonel Amilakvari (54-56)

Colonel Marcel ROVEL


Franchet d'Esperey (55-57)

Général Christian PIPART


Famille

Mme Gaston GUIDON, veuve du chef d'escadron Guidon (38-39)




Vous nous avez écrit à propos des carnets :

"Bravo pour ce que vous faites. 
Chapeau aux commissaires du ravivage de la Flamme, que je connais bien..."
Général Frédéric Drion (66-68)


"Merci à la vaillante équipe de la Saint-Cyrienne pour ces infos aussi intéressantes que sympathiques.
Une seule remarque : le niveau des jeux est vachement dur !
Amitiés du secrétaire de la Davout, de son homme d'église et de son crobardeur"
Pierre Barbaud


"Chers amis,
Merci pour ces nouveaux carnets.
Bon confinement"
Jean-Sébastien Tavernier


"Merci, la période commence à être une véritable épreuve !.. 
Bon courage à tous"
Christiane Argence


***


Nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine et vous remercions d'avance d'alimenter avec nous cette rubrique en nous donnant de vos nouvelles !

1269 vues Visites

2 J'aime

Commentaires1

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Vie de l'association

Carnets de quarantaine #7

photo de profil d'un membre

Laure BOYER

19 mai

1

Vie de l'association

Carnets de quarantaine #6

photo de profil d'un membre

Laure BOYER

12 mai

1

3

Vie de l'association

Déconfinement au siège de l'association

photo de profil d'un membre

Yves de GUIGNÉ

11 mai