Logo de La Saint Cyrienne
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Un mariage marqué de symboles

Vie de l'association

-

21/10/2019

Un samedi réglé comme une pièce de théâtre classique :

"Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli
Tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli." Boileau

Le 19 octobre 1813, Napoléon Ier amorçait son lent déclin, en perdant la bataille de Leipzig où François Ier, empereur d'Autriche, prit une part décisive dans la Coalition liguée contre la France.

Le 19 octobre 2019, s'est déroulé, à la cathédrale Saint-Louis des Invalides, le mariage de Son Altesse Impériale le Prince Jean-Christophe Napoléon Bonaparte, Prince Napoléon, avec la Comtesse Olympia von und zu Arco-Zinneberg, héritière de François Ier… dont la fille n'était autre que l'impératrice Marie-Louise ! Quel rendez-vous de l'Histoire, accompagnant une union qui a rassemblé les familles impériales et royales d'Europe liées aux maisons Bonaparte et Habsbourg ! Profondément attachée à Saint-Cyr, Son Altesse Impériale la Princesse Napoléon avait fait l'honneur à la Saint-Cyrienne d'être invitée au mariage de son petit-fils. Nous l'en remercions infiniment.

L'unité de temps a été respectée. A onze heures, la fiancée entrait dans la cathédrale, à midi et demi, elle devenait princesse impériale. A quatre heures, les derniers convives quittaient le lieu de la réception. 

L'unité de lieu a porté le mariage. Les Invalides ont été l'unique théâtre d'une pièce balancée entre la cathédrale et son regard, côté nord de la cour d'honneur, le Grand salon du Musée de l'Armée, où les convives étaient reçus.

L'unité d'action a guidé les jeunes mariés. Le sacrement de mariage a sanctifié leur union et les mots de Monseigneur de Romanet, évêque aux armées, qui a présidé la cérémonie, les ont exhortés à toujours mieux "être aimés".

Mais cette pièce craquait sous le poids des signes porteurs d'émotion ! En effet, les ombres tutélaires de l'empereur Napoléon Ier mais aussi du roi Louis XIV ont couvert la journée. 

La jeune mariée est une descendante de Louis XIV… Or la construction de l’ hôtel des Invalides fut ordonnée par son ancêtre, en 1670. Puis, en entrant sous le porche de la cathédrale, les deux fiancés ont été salués par la statue imposante de Napoléon Ier. Bien entendu, en recevant le sacrement de mariage, face à l'autel, ils ont reproduit le serment de Bonaparte et Marie-Louise… en fixant l'emplacement du tombeau de l'Empereur par transparence ! Enfin, en dernier clin d'œil époustouflant, le Grand salon, où s'est tenue la réception, est flanqué de deux tableaux, l'un de Louis XIV, l'autre de Napoléon III, veillant avec sérieux au bon déroulement des agapes ! Comment donc rester insensibles à ces signes...

Représenter le président de la Saint-Cyrienne, lors de ce mariage, en touchant un peu plus la grandeur de la France et de notre Empereur préféré, ce fut donc un plaisir non dissimulé.

Je crois même avoir entendu une voix me susurrer : "Vive l'Empereur !", entre deux froissements de plumes de casoar.

274 vues Visites

1 J'aime

  • napoléon
  • mariage
  • prince
  • Invalides
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Vie de l'association

Café du Cyrard à l'Ecole Militaire

User profile picture

Anne-Charlotte BOILEAU

23 octobre

Vie de l'association

Rassemblement des Grandes Ecoles à l'Arc de Triomphe le 8 novembre 2019

User profile picture

Ségolène Martinez

16 octobre

Vie de l'association

"Lits de Cendres", Prix littéraire 2019

User profile picture

Ségolène Martinez

29 avril