Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Le risque - Le Casoar , dernier numéro paru

Casoar

-

03/02/2020


Le risque


Le Casoar de janvier

en ligne et dans vos boîtes


En extraits

L'édito du président

Éloge du risque

"Le Casoar poursuit son chemin en cherchant à aborder des sujets délicats, qui font partie du métier militaire - ou plutôt du métier des armes - et qui demandent surtout à être traités avec discernement ; le recul, que confèrent l’expérience, la réflexion et l’ancienneté, peut nous le permettre, sous réserve de demeurer toujours modestes. Ainsi en est-il du sujet abordé dans ce numéro, « le risque » ! Malheureusement, la réalité opérationnelle récente.."Edito 236.pdf


L'amour du risque

(Emmanuel Dubois)

"Si on ne devait retenir qu’une chose des lignes qui suivent, j’aimerais que ce soit cela : le métier d’officier, c’est prendre des risques. Un célèbre feuilleton des années 80 a inspiré le titre de cet article. Un peu racoleur, certes, mais pas complètement inutile ! Contrairement aux Hart, couple glamour qui goûte au frisson du danger dans de rocambolesques aventures, l’officier, lui, ne joue pas. Le risque peut relever du défi personnel ; on peut sans honte aimer le sentiment de puissance ou de maîtrise qu’il procure. Je crois même qu’un chef rebuté par l’idée de prendre des risques sera toujours..." 236 - Dubois.pdf


Kolwezi, l'opération Bonite"

(Stéphane Coevoet)

 "Les Soviétiques avaient des ambitions en Afrique par est-Allemands et Cubains interposés, les ouest-Allemands cherchaient à implanter une base de lancement de satellites (OTRAG) à bas coût sur l’équateur avec l’accord de Mobutu, d’autres lorgnaient sur l’uranium de Schinkolobwe, au nord de Kolwezi, celui qui avait permis Hiroshima et Nagasaki… L’évaluation des risques politiques et stratégiques était bien éloignée des préoccupations du capitaine officier opérations du 2e REP que j’étais à l’époque. Mon souci du moment était la préparation de l’OAP. Un C160 avait déjà décollé de Kinshasa (en utilisant probablement trois kilomètres de piste du fait de sa surcharge) pour prendre un peu d’avance sur les Hercules zaïrois volant plus vite et arriver sur..."236 - Coevoet.pdf


Quel projet pour les ESCC?

(Patrick Collet)


La suite en ligne rubrique Casoar


Et si vous n'êtes pas encore abonné,

n'hésitez plus via votre profil en ligne


Bonne lecture !
 


La Rédaction


557 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Casoar

Conserver le goût du risque

photo de profil d'un membre

Ségolène Martinez

03 mars

1

Casoar

Le panache - Enfin le Casoar d'octobre!

photo de profil d'un membre

Ségolène Martinez

06 novembre

Casoar

A propos des nouvelles formes de la guerre - Le Casoar

photo de profil d'un membre

Ségolène Martinez

21 octobre